170 millions de Fcfp pour rénover la cuisine centrale de Papeete

Le maire de Papeete, Michel Buillard, a procédé mercredi à la réception officielle des travaux de rénovation de la cuisine centrale.

 Située sur le boulevard Hititai dans le quartier de Patutoa, la cuisine centrale de Papeete est entrée en service en 1987. Elle ne répondait plus aux normes actuelles en matière d’hygiène et d’environnement.

En 2010, elle avait déjà bénéficié d’importants travaux de mise en conformité de ses réseaux de gaz et d’électricité. Un nouveau système d’assainissement des eaux usées avait été installé, avec une station d’épuration ainsi qu’un local poubelles; un investissement de 44 millions de Fcfp pris en charge à 100 % par le FIP (Fonds intercommunal de péréquation).

Le chantier de rénovation de la cuisine centrale de Papeete a commencé le 18 février 2019 pour s’achever le 2 octobre 2020. L’établissement a continué de fonctionner pendant toute cette période.

Les travaux ont notamment consisté à remplacer les chambres froides qui avaient plus de quinze ans  et à améliorer les circuits des denrées alimentaires ; à déplacer les vestiaires et les sanitaires vers l’entrée de la zone de travail pour faciliter l’hygiène du personnel ; isoler la zone de cuisson pour satisfaire aux normes de sécurité incendie et prévenir l’intrusion des nuisibles ou encore traiter la charpente métallique et remplacer la couverture.

Le coût de ces travaux s’est élevé à 170 millions de francs, financé à 95 % par le FIP.

Traditionnellement gérée par une association représentant les parents d’élèves, la cuisine centrale de Papeete a été reprise en régie directe par la commune au 1er août 2020. Les 112 employés ont été recrutés dans la fonction publique communale à des conditions avantageuses.

La cuisine centrale produit 2 400 repas par jour ouvré, dont 2 200 destinés aux élèves des dix écoles maternelles et élémentaires, 30 aux élèves du Centre de jeunes adolescents de Papeete (CJA), et 120 aux agents dédiés au service et aux enseignants. 50 repas gratuits sont livrés aux matahiapo (100 dès 2021). Deux diététiciennes prestataires veillent à la qualité des repas et à l’application des normes et règles d’hygiène.

source: Ville de Papeete

 

 

 

 

 

 

 436 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :