27 octobre 2020

170

Exprimés en milliards de Fcfp, c’est le montant du déficit de notre balance commerciale l’an dernier.

En 2018, hors importations exceptionnelles, ce chiffre s’est accru de 10 milliards de F CFP. Il représente 28 % du dernier PIB estimé (2017).

Tous les économistes vous le diront: c’est autant d’argent qui quitte le fenua au lieu de servir utilement, ne serait-ce que pour créer des emplois. Quand même même, pour rester réaliste, ce n’est pas demain la veille que nous produirons des voitures ou autres produits manufacturiers au fenua. Il n’empêche, le « made in Tahiti » peut encore gagner des parts de marché…

En revanche, les exportations locales se sont contractées de 4,9 %, en raison principalement du repli de 8,1 % des perles brutes.

Source: rapport annuel (2018) édité par l’IEOM

 87 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :