24 octobre 2020

A Rikitea, de l’eau potable dont la qualité reste à améliorer

Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, accompagné de la directrice de la santé, Laurence Bonnac-Théron, et du subdivisionnaire des Tuamotu-Gambier, François Laudon, s’est rendu à Mangareva, dans le village de Rikitea, du 15 au 18 février.

Cette mission avait pour objectif principal d’acter la réhabilitation du centre médical, mais aussi le renouvellement des contrats de travail du personnel soignant et la mise en place d’une collaboration avec les établissements scolaires et la municipalité.

La direction de la santé a lancé plusieurs audits techniques et de sécurité des centres de soins de l’archipel des Tuamotu Gambier au dernier trimestre. Le centre médical de Rikitea construit dans les années 1980 est devenu, aujourd’hui, un établissement peu conforme avec la réglementation sanitaire en vigueur.

 Reçu par le conseil municipal de Rikitea, le ministre de la Santé a saisi le maire de l’île, Vai Gooding, sur la nécessité de réhabiliter le centre médical destiné à recevoir du public. A ce titre, les travaux de réfection de la toiture, la sécurisation du réseau électrique, la mise aux normes de la plomberie et de l’assainissement devront démarrer au second semestre de cette année. Durant la durée des travaux, le maire de Rikitea accueillera l’équipe soignante dans des  locaux de « transit » de la commune.

Une rencontre avec le personnel soignant a aussi permis à la délégation de prendre la pleine mesure des conditions de travail dans un milieu insulaire isolé, en particulier à Mangareva, l’île la plus orientale de Polynésie à 1650 km de Tahiti avec un seul vol aérien commercial par semaine. Dans l’attente de l’organisation de concours de recrutement, le ministre Jacques Raynal va proposer au gouvernement de proroger les contrats de travail de personnels déjà présents sur l’île afin d’assurer une continuité pour des soins de qualité.

La délégation a ensuite été reçue par Joséphine Labeyie-Lehartel, directrice de l’école élémentaire de l’île, et Dany Paheo, adjoint de la directrice du collège Saint Raphael et référent en langues mangaréviennes. Ils ont pu échanger sur la mise en place du projet « Ecole en Santé » ainsi que sur les actions d’éducation à la sexualité et de lutte contre les addictions. Cette rencontre a permis de renforcer l’orientation vers davantage de prévention pour le centre médical adapté au milieu scolaire.

Par ailleurs, l’infirmière de promotion de santé communautaire, recrutée au dispensaire des Tuamotu Gambier viendra régulièrement en mission pour accompagner les acteurs de terrain.

 La délégation et le maire se sont rendus sur le site où se trouve le bassin de filtration d’eau potable soit par captage d’eau de ruissellement ou par forage. A ce jour, Rikitea est la seule commune de l’archipel à avoir un réseau communal de distribution d’eau potable, soit 12 300 mètres de canalisations pour trois cents abonnés. Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, demandera, dès son retour de mission, au service d’hygiène publique d’accompagner la commune pour améliorer la qualité de l’eau potable par une surveillance bactériologique active.

Source: Gouvernement

 

 57 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :