Alcool et vaccin russe ne font pas bon ménage !

Anna Popova, responsable de la surveillance de la santé a déclaré, mardi 8 décembre, à la radio Komsomolskaya Pravda, qu’avant de se faire vacciner, les personnes devraient arrêter de boire de l’alcool au moins pendant deux semaines.

Et ensuite s’abstenir quarante-deux jours supplémentaires après la première injection du Sputnik V, a par ailleurs précisé la vice-Première ministre russe en charge de la santé, Tatiana Golikova, citée par l’agence de presse russe  TASS.

« Cela me dérange vraiment. Il est peu probable que je ne boive pas pendant 80 jours et je pense que le stress que pourrait causer l’abandon de l’alcool, en particulier pendant une période festive, serait pire que les effets secondaires du vaccin », affirme Elena Kriven, une résidente de Moscou, citée par Reuters. Pour rappel, les Russes sont parmi les plus gros buveurs au monde, bien que leur consommation ait fortement chuté depuis 2003.

D’après Anna Popova, l’alcool réduirait la capacité du corps à développer une immunité à la Covid-19. « C’est une pression sur le corps. Si nous voulons être en bonne santé et avoir une forte réponse immunitaire, ne buvez pas d’alcool », a-t-elle insisté.

Cette recommandation a néanmoins été contredite par Alexander Gintsburg, le développeur du vaccin. « Un verre de champagne ne fera de mal à personne, pas même à votre système immunitaire », a-t-il lancé sur Twitter, en commentaire d’une photo de Leonardo DiCaprio, une coupe de champagne à la main. Selon lui, une simple réduction de sa consommation d’alcool est conseillée, le temps que le corps constitue une immunité. En revanche, il est impératif de s’abstenir de consommer de l’alcool trois jours avant et après les deux injections nécessaires. Des conseils qui ne concernent pas que le vaccin russe.

source: yahoo actualités

 497 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :