Biden, trahi par son micro, insulte un journaliste

Agacé par la question d’un journaliste de la chaîne Fox News, le président américain Joe Biden a lâché un peu élégant « stupid son of a bitch » dans le brouhaha d’une fin de table ronde, lundi 24 janvier, à la Maison Blanche. Problème: son micro était encore ouvert.

L’autre problème, cette fois pour les journalistes, réside dans la traduction de cette insulte très courante aux États-Unis (on la retrouve d’ailleurs non-censurée dans des séries). Selon l’un des dictionnaires américains de référence, le Merriam-Webster, elle désigne notamment de manière vulgaire “une personne ‘désagréable’”. Et ne peut pas vraiment être traduite littéralement en français, sans quoi elle deviendrait nettement plus injurieuse.

Le HuffPost a opté pour la traduction “quel gros con”. Après un “gros débat”, l’AFP a finalement tranché pour “espèce de connard”, a rapporté sur Twitter Sébastien Blanc, chef du bureau francophone de l’agence à Washington. Il explique également sur le réseau social que les traductions “espèce d’enfoiré”, “fils de pute” et “gros connard” ont été écartées.

Casse-tête également pour d’autres médias non-anglophones, comme les journaux espagnols El Pais et El Mundo qui ont littéralement traduit “stupide fils de pute”. Comme l’anglais “bitch”, le mot “perra” peut aussi se traduire par “chienne”.

source: Yahoo actualités

 596 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :