21 octobre 2020

Budget 2021: l’Etat veut (encore) dépenser sans compter !

La crise du Covid-19 a fait exploser tous les compteurs budgétaires.

Pour parer à l’urgence, le gouvernement a décidé de dépenser sans compter – « quoi qu’il en coûte » selon les mots d’Emmanuel Macron-, depuis cinq mois: déjà 60 milliards pour le chômage partiel des salariés et les aides aux indépendants, et plus de 6 milliards d’exonérations de charges pour les entreprises fragilisées.

Et face à la grogne des restaurants, hôtels, bars, salles de sport, de Marseille à Paris, frappés par un retour des restrictions sanitaires, il a même augmenté la perfusion: chômage partiel à 100% pour les employés, aide aux petits patrons portée à 10.000 euros, exonérations de cotisations totales sur la période. Bruno Le Maire assume: « Notre plan d’urgence est le plus généreux d’Europe. Dans la crise, l’Etat répond présent. Nos mesures ont sauvé des millions d’emplois, des milliers d’entreprises ».

Financer la relance…

Pour 2021, le Projet de loi de finances présenté ce lundi 28 septembre, continue sur cette lancée munificente, mais cette fois dans l’idée d’investir plus structurellement pour reconstruire. Il est centré sur le plan « France Relance » de 100 milliards qui, pêle-mêle, veut aider à l’embauche des jeunes, soigner le système de santé, soutenir la compétitivité, l’innovation, la relocalisation des entreprises, œuvrer à la transition énergétique des bâtiments et véhicules. « Notre plan de relance est là encore sûrement le plus ambitieux d’Europe, assure le ministre des Finances. L’Etat est là pour accompagner la reprise et faire en sorte que la France sorte plus forte de cette crise ».

Source: Yahoo actualités

 292 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :