17 juillet 2024

Cherche toujours quelqu’un pour diriger TNTV…

0
Nous le savons tous: le président Brotherson est un fin communicant. Il aime se mettre en scène, manie la dérision, mais il soigne plus que tout son image de président « normal ». La preuve encore avec l’offre d’emploi, pour prendre la tête de TNTV, qu’il vient de publier sur son profil Facebook.

Mais ne vous y trompez pas: la direction de Tahiti Nui Télévision, assurée jusqu’ici par Mateata Maamaatuaiahutapu démissionnaire, a de quoi susciter les convoitises. Pour preuve…« Depuis l’annonce du retrait de la précédente directrice de ses fonctions, vous êtes déjà six à avoir candidaté », précise le locataire de l’ancienne caserne coloniale.
Apparemment, cette liste n’est pas suffisamment étoffée. Pour bien choisir, à moins que ce ne soit déjà fait, d’autres postulants sont conviés à se manifester.
« Vous aimez les challenges ? Vous avez de l’expérience dans ce secteur ? Vous avez le sens du management et du dialogue social, la rigueur financière et la capacité d’innover pour améliorer et réinventer TNTV ? », propose alors Moetai Brotherson.
Les prétendants au poste ont jusqu’à mercredi 10 janvier 2024, minuit heure de Tahiti pour déposer leur candidature par email à cabpr@presidence.pf avec en prime, CV, lettre de motivation, et le cas échéant ébauche d’un plan d’action à constituer. Un jury composé de membres du ministère de tutelle, de membres du CA de TNTV et de personnalités de la société civile examinera les candidatures et auditionnera chaque candidat.e. Poste à pourvoir fin janvier 2024.
La « petite annonce » ne dit pas si les personnes extérieures au fenua peuvent candidater. Encore moins s’ils doivent parler le reo tahiti…Il est vrai que de telles restrictions seraient du plus mauvais goût au moment même où le Tapura huiraatira intente une action auprès de la procureure du tribunal de Papeete pour faire condamner les propos tenus il y a quelques mois par l’ancien pasteur, représentant à l’assemblée, Mitema Tapati et le ministre de l’éducation, Ronny Teriipaia, quant au « blanchiment » de la société polynésienne.
En attendant, les commentaires à son post en disent long sur l’état d’esprit de ses supporters. « J’espère qu’il vont recruter un vrai MAOHI pas un maheuiii », réagit un certain Mauani Teinauri, ou encore « Avec ce Président l’opportunité est donnée à tout le monde, fini les nominations politiques par affinité comme y a quelques peu, bling bling c fini, mauruuuru Peretiteni », ajoute Gérald Teraiamano. Sans savoir, il est vrai, la procédure de recrutement qui, quoiqu’on en dise, se fera en petit comité.

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :