8 décembre 2021

Comme un héritage de ses ancêtres

La Maison de la Culture annonce une nouvelle exposition de Heiata Aka, appelé “Tahi Tumu”, qui aura lieu du 2 au 6 novembre 2021 dans la Salle Muriāvai.

 Une fois diplômée major du Centre des Métiers d’Art en 2016, Heiata Aka s’intéresse tout d’abord à la gravure. Désirant mettre à profit les compétences acquises lors de ses trois années de formation, elle crée « Ke’a Concepts & Productions » en novembre 2016, dédié à l’artisanat haut de gamme.

 Outre la gravure, Heiata Aka exprime également la volonté de se révéler dans un art contemporain polynésien en proposant des tableaux sur des feuilles d’aluminium mêlant l’abstrait et la gravure fine. Les créations de cette artiste polynésienne sont le fruit de ce qu’elle observe, apprend de la vie et lit. Ses œuvres sont aussi l’empreinte d’un héritage symbolique de ses grands-parents.

 Il est un langage silencieux que peu perçoivent comme une note subtile dans le champ vibratoire du monde, l’émeraude du dernier rayon de lumière quand le soleil de la vie pénètre tout entier dans l’intimité de l’obscurité pour ne créer que l’essentiel : l’Unité.

 Écho lointain, résonnance de la première source d’énergie, celle des premiers êtres, des premières vibrations, des premières émotions : c’est le retour de nos Origines.

 Ce Tout que nous ne voyons plus, ces silhouettes du passé, celles que nous ne sentons plus, , celles qui sont les empreintes de notre civilisation … ces hommes, ces héros, ces géants fondateurs, ces veilleurs, ces gardiens, ces dieux … dont le nom ne se prononcent plus mais qui restent profondément ancrés dans notre conscience.

 Nous sommes ce qu’il reste d’eux et parce que nous le leur devons, notre mémoire doit se rappeler, il est à la fois pluriel et singulier : c’est TAHI TUMU !

source: Maison de la culture

 336 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :