12 juillet 2024

Compte rendu du conseil des ministres du 31 janvier 2024

0

Retrouvez les principaux dossiers débattus ce jour en conseil des ministres.

Supercision ou circoncision rituelle Māohi

La supercision ou circoncision rituelle mā’ohi est un rite de passage essentiel et obligé d’entrée des jeunes garçons polynésiens dans le temps de l’adolescence, te tau re’are’a, le temps des grands apprentissages de la vie, le temps de l’accès aux Savoirs.

 Cette période de transition nécessaire, qui est également la porte d’entrée vers l’âge adulte est attendue, et même inscrite dans l’agenda de vie de tous les jeunes garçons polynésiens.

 Pratiquée autrefois par un oncle paternel ou un spécialiste (tahu’a) dédié, nos communautés peinent aujourd’hui à accéder aux structures de soin ou aux professionnels de santé qualifiés et légalement habilités à réaliser ce geste.

 Portés par une volonté commune de préserver le patrimoine culturel, tout en veillant à la santé publique, le ministère de la Santé en partenariat avec le ministère de la Culture, la direction de la Santé et l’Agence de régulation de l’action sanitaire et sociale, mènent actuellement des travaux réglementaires et de formation qui visent à améliorer l’accès de la population à cette pratique ancestrale, en permettant d’augmenter le nombre de professionnels de santé habilités à réaliser cet acte non thérapeutique, mais fondé sur notre identité première de Mā’ohi.

Prix des hydrocarbures au 1er février 2024

Le gouvernement poursuit la mise en œuvre concrète des engagements pris concernant la protection du pouvoir d’achat des ménages en matière d’énergie, dans un contexte où la hausse des prix sur les douze derniers mois concerne surtout les produits alimentaires (+1,6%) et boissons non alcoolisées (+9,6%), les loyers d’habitations (+5%) et les produits et services de santé (+2,5%).

Le Conseil des ministres a donc décidé de maintenir les prix des hydrocarbures à leurs niveaux actuels pour le mois de février 2024.

Subventions d’investissement en faveur de la Fédération Polynésienne des Maisons Familiales Rurales (FPMFR) pour financer l’acquisition des véhicules de transport

Sur proposition du ministre de  l’Agriculture et des Ressources marines, en charge de l’Alimentation et de la Recherche, le conseil des ministres a octroyé, au profit de la Fédération polynésienne des maisons familiales rurales (FPMFR), trois subventions en investissement pour financer le renouvellement de son parc automobile, la fourniture et la rénovation de trois bateaux et l’équipement en matériels et structures agricoles dédiés.

Dans cette perspective de soutenir la politique de développement du réseau d’apprentissage et permettre la mise à disposition d’outils, d’équipement et de matériel en adéquation avec leurs besoins, le montant cumulé des subventions octroyées par le gouvernement s’élève à 98 millions de F CFP.

Tableau des subventions d’investissement

1

Attribution d’une subvention d’investissement pour l’acquisition de véhicules de transport

17 000 000 F CFP

2

Attribution d’une subvention d’investissement pour l’acquisition de serre de démonstration

50 000 000 F CFP

3

Attribution d’une subvention d’investissement pour l’acquisition de véhicules et équipements de transport

31 000 000 F CFP

TOTAL GÉNÉRAL

98 000 000 F CFP

Réforme de la Protection Sociale Généralisée: c’est parti!

La réforme de la Protection Sociale Généralisée (PSG) constitue un enjeu majeur qui impacte la structure et le fonctionnement du système de protection sociale du Pays. Il s’agit de reconsidérer les fondements de notre modèle social, notre pacte social, en adaptant les mécanismes de financement et les schémas de redistribution pour répondre aux défis démographiques et économiques actuels et à venir.

Dans ce cadre, un groupe de travail interministériel a été constitué afin d’établir et de valider le calendrier des rencontres sur l’année 2024, ainsi que les thématiques à débattre. Il s’est réuni pour la première le 16 janvier dernier.

Le ministère de la Santé, en charge de la Prévention et de la Protection Sociale Généralisée souhaite intégrer activement les partenaires sociaux dans le processus de réforme, garantissant une approche transparente et collaborative. Pour ce faire, les partenaires sociaux ont été informés du calendrier des ateliers afin qu’ils soient consultés sur les projets de textes et que leurs observations soient remontées au groupe de travail.

Phase d’alerte relative à la dengue

Huit cas de dengue ont été détectés à Tahiti et Mo’orea au cours des derniers mois, ce qui témoigne d’une circulation débutante du virus au sein de la population. Dans le cadre du plan de lutte contre la dengue et les arboviroses en Polynésie française, le ministère de la Santé a mis en œuvre des actions depuis l’identification du premier cas l’année dernière.

Face à l’augmentation du nombre de cas détectés, le ministère de la Santé a décidé la mise en place d’une cellule de gestion d’alerte (CGA) conformément aux actions liées à la phase 2 (alerte) du plan de lutte contre la dengue. Coordonnée par l’Agence de régulation de l’action sanitaire et sociale (ARASS), la CGA mobilisera de nombreux acteurs du Pays (Direction de la Santé, Centre hospitalier de la Polynésie française et autres), de l’État (Haut-commissariat) et des communes. Cette mesure vise à contrôler et à contenir la propagation du virus.

Le ministère de la Santé souligne l’importance de la participation communautaire et de la vigilance collective pour limiter la propagation de la dengue. Des mises à jour régulières seront fournies pour informer sur l’évolution de la situation et les mesures prises.

Mise à jour de la liste des organismes affiliés au comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour les épreuves de surf en Polynésie française

Faisant suite à l’agrément accordé le 26 juillet 2023, à l’entité organisatrice, le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, ainsi qu’aux organismes qui lui sont affiliés pour l’organisation des épreuves de surf en Polynésie française, quatorze nouveaux partenaires viennent compléter la liste initiale annexée à l’agrément. Cette liste est ainsi complétée avec deux partenaires institutionnels ; un partenaire premium et onze partenaires officiels.

À ce titre, ces nouveaux partenaires bénéficieront notamment d’un régime fiscal privilégié s’agissant des importations réalisées pour les besoins de la compétition et d’un régime fiscal privilégié s’agissant des droits et taxes relevant du code des impôts de la Polynésie française.

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :