27 septembre 2021

Condamné à rembourser 5 millions d’euros à Nissan-Mitsubishi

L’ancien dirigeant automobil Carlos Ghosn, accusé de fraude, va devoir rembourser près de cinq millions d’euros (près de 600 millions de Fcfp) de rémunérations à l’alliance Nissan-Mitsubishi, a statué jeudi la justice néerlandaise.

Carlos Ghosn, qui compte faire appel de cette décision, avait intenté une action en justice contre l’entreprise, contrôlée par une société holding néerlandaise, pour contester ce qu’il qualifie de licenciement illégal. Il réclamait 15 millions d’euros de compensation.

Mais le tribunal d’Amsterdam a déclaré qu’aucun contrat ne liait l’entreprise au magnat déchu de l’automobile et que ce dernier n’avait pas droit aux sommes perçues. « Il manquait la permission nécessaire du conseil d’administration », a déclaré le tribunal dans un communiqué. Le tribunal a précisé que le contrat précédent, qui avait débuté en juillet 2012, avait expiré en avril 2018 et que Ghosn devait désormais rembourser les salaires qu’il avait touchés entre avril et novembre 2018, soit près de cinq millions d’euros.

« L’équipe de défense va faire appel de cette décision devant la juridiction compétente », a réagi dans un message un porte-parole de l’homme d’affaires, soulignant que ni M. Ghosn ni d’autres témoins clé n’avaient pu s’exprimer lors de la procédure.

Le Libano-franco-brésilien avait été arrêté en novembre 2018 au Japon et s’était retrouvé poursuivi pour quatre chefs d’accusation: deux pour des revenus différés non déclarés aux autorités bo…

Lire la suite sur Europe1

source: Yahoo actualités

 417 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :