3 juillet 2022

Conférence annuelle de Tahiti Tourisme: faire bloc pour mieux rebondir

Le vice-président, Jean-Christophe Bouissou, et le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, ont assisté, mardi après-midi, à l’ouverture de la conférence annuelle de Tahiti Tourisme à l’hôtel Hilton de Faa’a.

Au cours de l’après-midi, les intervenants se sont succédé pour exposer un bilan de l’année en cours, étudier les tendances et opportunités du marché, et présenter les actions prévues pour l’année à venir.

Dans son discours d’ouverture, le numéro deux du gouvernement polynésien a rappelé dans un premier temps, les difficultés successives rencontrées par les acteurs économiques, et en particulier ceux du tourisme ; « Ils ont su s’organiser, s’adapter à chaque nouvelle contrainte, … et elles furent nombreuses … pour sauver ce qui pouvait l’être et, surtout, surtout, préparer l’avenir. »

 Il a par la suite fait le point, sur les résultats encourageants produits par la dynamique collective du secteur, en exposant les chiffres clés de l’industrie touristique. Hébergement touristique, croisière ou encore réservations, les indicateurs laissent entrevoir une croissance significative grâce à une synergie des forces vives du secteur : « Cette reconquête touristique dépend avant tout de nous tous, de notre mobilisation collective. Nous avons prouvé, depuis les vingt-quatre derniers mois, notre aptitude à une saine coopération. » a-t-il déclaré.

 Le vice-président a terminé son discours en rendant hommage aux personnels de l’industrie en première ligne : « Pendant deux ans, votre disponibilité, votre professionnalisme, votre attention à résoudre, un par un, chaque problème, chaque difficulté individuelle, ont compté pour beaucoup dans nos résultats collectifs. Je veux vous dire merci. Vous êtes notre digue, une digue composée de pierres privées et publiques et dont le mortier, le ciment commun, fut et restera une conviction partagée en notre potentiel. »

Pour conclure, il a rappelé les nouveaux enjeux du secteur : « Nous savons aujourd’hui que nous sommes de taille pour nous inscrire dans ces nouveaux enjeux : diversification, préservation, durabilité, acceptabilité et inclusion, numérique. »

Source: Gouvernement

 804 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :