26 novembre 2020

Coronavirus: le coût astronomique des billets d’avion à rembourser

Trente-cinq milliards de dollars !

C’est, selon l’association internationale du transport aérien (IATA), le montant des billets d’avions pour des vols à effectuer au cours des trois prochains mois qui ne seront pas utilisés en raison de l’annulation de la quasi-totalité de l’activité des compagnies aériennes obligées de clouer au sol leur flotte d’avions en raison de la propagation du Covid-19.

Trente-cinq milliards de dollars de billets d’avions que les passagers pourraient, sur le papier, se voir rembourser mais qui se verront proposer une alternative.

Car, pour préserver leur cash, la plupart des compagnies aériennes n’ont pas les moyens de rembourser immédiatement leurs clients et leur proposent soit de reporter leur vol (avec changement de destination possible), soit un « avoir » du montant du billet valable un an, soit enfin un remboursement au bout d’un an. C’est le cas par exemple d’Air France, Lufthansa ou Easyjet.

« Nous sommes conscients des inconvénients que cela peut représenter pour les passagers, mais c’est une question de survie pour les compagnies aériennes qui ont un énorme problème de cash devant elles », a déclaré Alexandre de Juniac, le directeur général de l’IATA, lors d’une conférence de presse téléphonique.

En effet, l’arrêt de la quasi-totalité des vols met la trésorerie des transporteurs sous tension, en raison de l’absence de recettes d’un côté et du maintien de l’autre d’un certain nombre de dépenses, même si celles-ci ont été fortement allégées par les mesures prises par les différents gouvernements, comme en France avec les reports des cotisations sociales, des loyers et la prise en charge par l’Etat du chômage partiel.

Selon IATA, les compagnies aériennes vont brûler 61 milliards de dollars de cash au deuxième trimestre et enregistrer une perte nette de 39 milliards de dollars.

(…) Lire la suite sur La Tribune.fr

Source: Yahoo actualités

 86 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :