28 octobre 2020

Coronavirus: vers un « dépistage massif et actif » sur les îles de Tahiti-Moorea

C’est l’information du jour livrée cet après-midi par la directrice de la Santé, Laurence Bonnac-Théron, qui répondait aux questions des journalistes lors du traditionnel point presse consacré à l’évolution du coronavirus dans nos îles.

Même si la commande de tests n’a pas été entièrement honorée lors de l’arrivée samedi soir du premier vol retour de la continuité territoriale, le Pays va (enfin!) pouvoir se lancer dans une vaste campagne de dépistage massif et actif. Objectif: obtenir plus rapidement une cartographie fine sur la présence du virus en Polynésie française.

Un courrier en ce sens vient d’ère envoyé aux médecins libéraux, aux médecins traitants ainsi qu’aux structures publiques et privées qui constituent des relais privilégiés dans cette recherche de malades du covid-19.

Mais attention, ce n’est pas toute la population qui va être visée…mais seulement et en priorité les personnes présentant les symptômes que chacun connaît aujourd’hui. Sont également concernée une quarantaine de personnes originaires des Raromatai actuellement logées au Royal Tahitien à Pirae et qui, au terme de leur quatorzaine, souhaiteraient rentrer chez eux. Si tant est que les tavana donnent leur accord à leur retour!…

Les dépistages seront assurés en lien avec l’institut Malardé. Par ailleurs, et de manière complémentaire, les équipes de Veille sanitaire vont être renforcées, a assuré Mme Bonnac-Théron.

Dans ce cadre, il est envisagé de réaliser 120 tests par jour (ndlr: environ trois fois plus qu’aujourd’hui) sur une dizaine de jours. Le temps qu’il faut pour un prochain approvisionnement par avion, via toujours la Continuité territoriale.

S’agissant de l’interdiction de la vente d’alcool qui, selon certains, serait un acte illégal, et un possible déconfinement dans les archipels éloignés actuellement indemnes, la directrice de la Santé n’a pas souhaité se prononcer.

En conclusion, Laurence Bonnac -Théron a loué les mérites du port du masques, qu’ils soient chirurgicaux ou en tissu, tout en indiquant que toutes les mesures de distanciation actuellement en vigueur sont appelées à durer dans le temps.

 59 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :