19 juillet 2024

Course à la Maison Blanche: Et si Michelle Obama remplaçait Biden…

0

Elle n’est pas que la femme de l’ancien président. Une petite musique laisse entendre que les démocrates réfléchissent en urgence à l’idée d’un remplaçant à Joe Biden pour la course à la Maison Blanche.

Après son piteux débat contre Donald Trump, et alors que Joe Biden inquiète plus que de raison, c’est Michelle Obama qui pourrait naturellement s’imposer comme la figure démocrate en mesure de le remplacer. C’est ce que laisse entendre un sondage Ipsospublié mardi 2 juillet.

Menée auprès de 1 070 personnes, cette enquête d’opinion montre que face à Donald Trump, la femme de Barack Obama, avocate et essayiste quand elle n’est pas Première dame, bénéficierait de 50 % des voies contre l’ex président des États-Unis, qui ne récolte que 39 % des intentions de vote selon ce sondage. Un score loin de celui de Joe Biden, puisque seules 40 % des personnes interrogées voteraient pour le président, candidat à sa réélection en novembre.

Ce sondage, bien que précis, ne prend cependant pas en compte les choix personnels des potentiels candidats. En effet, Michelle Obama n’a jamais fait part de ses envies de briguer la candidature démocrate pour cette élection. De plus, le format des élections américaines ne veut pas forcément dire que le candidat ayant récolté le plus de voix au niveau national remporte l’élection, comme ce fut d’ailleurs le cas en 2016 lors du duel Clinton-Trump.

Personne pour rivaliser

Ce qui est certain, c’est qu’avec ce sondage peu glorieux pour Joe Biden, les démocrates semblent plus que jamais au pied du mur. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer les intentions de vote des autres candidats démocrates cités dans ce sondage.

Largement favorite à ce stade si Joe Biden jette l’éponge, sa vice-présidence Kamala Harris ne dispose ici que de 42 % des voix, contre 43 % pour Donald Trump. Et derrière le constat est encore plus violent puisqu’aucun nom cité par l’enquête ne parvient à dépasser le score de Michelle Obama.

Preuve du déficit de personnalité forte au sein du parti, le gouverneur de Californie Gavin Newsom compte 39 % des suffrages, contre 42 % pour le milliardaire républicain. Même son de cloche ou presque pour la gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, la deuxième figure la plus souvent citée derrière Kamala Harris et Gavin Newsom. Dans ce cas de figure, Donald Trump l’emporterait avec 41 % contre 39 % pour son adversaire.

Le parti démocrate dispose encore de plusieurs semaines pour officialiser son candidat. Jusqu’au 19 août pour être précis. Après cette date, la course à la Maison Blanche battra son plein jusqu’au 5 novembre.

source: Yahoo actualités

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :