21 septembre 2020

Covid-19: des sanctions à venir contre tous les irresponsables

Le haut-commissaire, Dominique Sorain, et le président du Pays, Edouard Fritch, n’ont pas de mots assez forts pour fustiger les manquements graves aux mesures sanitaires en vigueur.

« Inadmissibles », « irresponsables », « dérapages absurdes »…les organisateurs de fiesta diverses et variées qui ont eu lieu ces quinze derniers jours dans un certain nombre d’établissements publics dont le « Piment rouge » à Papeete en ont pris pour leur grade lors de la conférence de presse donnée cet après-midi à la résidence.

Le chef de l’exécutif local s’est même dit « en colère » face à cette réalité et l’anéantissement de tous les sacrifices consentis par la population depuis le 20 mars dernier.

En effet, en quatre mois, le fenua a contenu le nombre de contaminations à 62 contre 71 nouveaux cas…en quatre quatre jours ! Et le président Fritch d’ajouter pour rétablir quelques vérités: « Ce ne sont pas les touristes qui sont en cause mais les plaisirs personnels de quelques-uns, des résidents et des fonctionnaires nouvellement affectés dans nos îles qui sont allés faire la fête dès leur arrivée à Tahiti-Faa’a ».

Contre ceux-là et notamment les lieux publics qui ont enfreint la réglementation, le président du Pays a demandé des sanctions. Administratives et/ou financières ?

Dans ce contexte jugé préoccupant mais « pas irréversible » a estimé le représentant de l’Etat, deux objectifs sont en ligne de mire. D’une part, casser au plus vite les chaînes de contaminations au départ des « clusters » identifiés. Les cas contacts sont en cours d’identification. D’autre part, renforcer les gestes barrières pour une durée minimum de quatorze jours car, en l’état actuel des choses, un reconfinement général de la population est exclu.

Ce durcissement de la règlementation tient en quatre points: tout rassemblement de plus de cinquante personnes sera désormais soumis à déclaration préalable auprès du maire. Il a été décidé également la fermeture des discothèques et boites de nuit. Les restaurants sont invités à faire respecter la distanciation physique, chaque client devant être attablé et porteur d’un masque en cas de déplacement. Enfin, le port du masque est rendu obligatoire dans tous les commerces.

D’une manière générale, Dominique Sorain et Edouard Fritch attendent que ces regrettables événements provoquent un véritable électro-choc et que chacun soit bien conscient que nous sommes dans une « situation de crise durable » car « rien n’est jamais acquis », a redit le haut-commissaire.

Photo d’archives

 3,575 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :