Cuba croule sous la dette publique

Cuba traverse décidément une mauvaise passe.
Finances publiques à la dérive, croissance économique et secteur touristique en berne… Le gouvernement cubain, en difficultés financières, table sur un déficit public de 18% du PIB cette année. Le déficit approuvé par l’Assemblée nationale fin 2020 est de 86,7 milliards de pesos (3,6 milliards de dollars), selon le portail officiel Cubadebate, reconnaissant qu’il s’agit d‘ »un pourcentage élevé si l’on considère qu’il est conseillé de ne pas dépasser 3% ». Le PIB de Cuba a chuté de 11% en 2020, son pire recul en près de trente ans, sous l’effet des sanctions américaines et de l’absence de touristes due à la pandémie de coronavirus. La dette publique, elle, devrait atteindre 132,5 milliards de pesos (5,5 milliards de dollars), selon Cubadebate.

Ces chiffres sont publiés alors que le vice-Premier ministre Ricardo Cabrisas est arrivé lundi à Paris pour « une visite de travail », selon le communiqué officiel. « La visite du dirigeant cubain a pour objectif de renforcer les relations existantes entre les deux nations », précise le communiqué.

De source diplomatique, on indique qu’il s’agit aussi de négocier un nouveau calendrier de paiement avec le Club de Paris, qui gère les discussions entre Cuba et quatorze pays créanciers dont la France, l’Espagne et le Japon. La question de la dette des pays pauvres est revenue au premier plan avec la pandémie: le G20 a accordé à soixante-quatorze pays un moratoire d’un an, récemment renouvelé pour six mois.

> A lire aussi – Cuba (…)

source: Yahoo actualités

 246 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :