20 septembre 2020

Dacia: la tentation de l’électrique

La marque low cost de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi étudie les possibilités d’électrification de sa gamme, afin de produire des modèles abordables tout en réduisant ses émissions de CO2.

« Tôt ou tard, on y arrivera. La réflexion est en cours » dit-on sobrement chez Dacia. Et la marque low cost du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi, même si elle ne paraît pas pressée outre mesure, a tout intérêt à avancer sur le chantier. Et elle profitera de la grande transition électrique que l’Alliance est en train de lancer.

Dacia, grâce a ses méthodes de production low cost, permet depuis de nombreuses années de proposer les voitures les moins chères du marché européen. Produire les modèles électrifiés les plus abordables possible constitue un axe de croissance majeur pour le futur, d’autant que dans le processus actuel de chasse aux émissions CO2, Dacia bénéficie d’un handicap : sa gamme a la moyenne d’émission la plus élevée de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Le Duster en première ligne

Grâce à la mise au point de nouvelles plates-formes modulaires à énergie électrique, que le groupe met progressivement en place, et sa technologie d’hybridation maison, Dacia a les moyens de relever le défi. Et plusieurs signes concrets montrent que la marque low cost va être concernée par cette stratégie. Notamment en ce qui concerne le Duster, qui à l’avantage d’être un SUV, segment toujours aussi porteur et demandé (40% du marché européen), et doté par nature d’une forme avantageuse et spacieuse pour y loger des systèmes d’électrification.

Lire la suite sur BFM Business

Source: Yahoo actualités

 24 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :