1 décembre 2021

Dermatite du surfeur: quoi faire ?

Le Bureau de veille sanitaire de la Direction de la santé annonce dans un communiqué avoir reçu depuis mercredi plusieurs signalements de médecins ayant reçu en consultation des personnes pour une éruption prurigineuse (apparition de boutons et démangeaisons) du thorax et de la racine des cuisses, sans fièvre.

L’éruption survient dans les heures qui suivent une baignade en mer. Les lésions sont présentes notamment sous les maillots de bain et les tee-shirts en lycra. L’évolution est favorable en quelques jours.

Les zones de baignade concernées par ces signalements sont pour l’instant localisées sur la côte ouest, notamment de Punaauia à Paea.

Ce phénomène est connu des surfeurs et des professionnels de santé: il est récurrent depuis plusieurs années à la même période (saison chaude et absence de pluie) et se manifeste de façon plus ou moins importante. Il se nomme « dermatite des surfeurs » ou « dermatite des baigneurs en mer ». Il est également décrit ailleurs dans le monde.

Les premiers symptômes apparaissent pendant la baignade, sous la forme de picotements généralement ressentis au niveau du torse et l’aine.

L’hypothèse la plus probable est que cette dermatite soit causée par les toxines d’un microorganisme (larves de méduses ou d’anémones). Les fortes chaleurs favorisent sa multiplication. Le port de lycra ou maillot contribue à l’apparition des lésions par emprisonnement et frottement en maintenant les microorganismes au contact de la peau.

Les conseils de la Direction de la Santé à ce sujet sont les suivants: éviter de se baigner dans les zones mentionnées. En cas de dermatite (picotements pendant la baignade) : retirer immédiatement le maillot/lycra, se rincer abondamment à l’eau de mer ailleurs que dans la zone de baignade infestée (éviter de se rincer à l’eau douce de préférence), se sécher en tamponnant légèrement les parties du corps touchées avec une serviette (Ne pas frotter), se rincer au vinaigre dilué ou appliquer de l’alcool à 70°, laver le maillot/lycra en machine ou le tremper dans de l’alcool ou du vinaigre puis le laver à la main avec du savon. Par ailleurs, en cas d’apparition d’une éruption : se couper les ongles pour éviter la surinfection des boutons et consulter un médecin en cas de démangeaisons importantes, de fièvre ou de lésions présentant du pus.

Les médecins sont invités à signaler au Bureau de Veille Sanitaire toute consultation pour dermatite des surfeurs, en précisant la date et la zone de baignade (veille@sante.gov.pf)

 406 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :