25 novembre 2020

Des poignées coupe-feu défaillantes sur le B787 Dreamliner ?

Rien ne va plus chez Boeing. Après les deux tragédies d’Ethiopian Airlines et de Lion Air, l’avionneur américain risque de voir d’autres de ses avions immobilisés au sol.

Selon les informations du Canard Enchaîné, relayées par L’Obs, « une agence gouvernementale américaine — la Federal aviation administration (FAA) — pointe un vice de fabrication sur un autre modèle de Boeing, le B787, aussi appelé Dreamliner, dernier fleuron du constructeur ». Il s’agirait d’un problème de conception des poignées coupe-feu qui serait présent sur les 650 appareils Dreamliner qui volent actuellement.

En cas d’incendie d’un moteur, ce problème empêcherait d’actionner les extincteurs. D’après l’agence fédérale, cela peut « entraîner l’impossibilité d’éteindre un feu moteur, lequel, s’il devenait incontrôlable, pourrait mener à une défaillance de l’aile ».

Poignée utilisée une fois par an en moyenne

Une nouvelle révélation pour le moins inquiétante. Chaque année, la poignée coupe-feu est en moyenne utilisée au moins une fois. « Dès qu’un gros pépin survient sur un moteur, consécutif à une collision avec un oiseau ou à une pièce qui lâche, par exemple, elle permet de couper promptement l’arrivée d’huile et de kérosène et, si par malheur un incendie s’est déclaré en plus, d’actionner les extincteurs« , explique encore l’agence américaine dont L’Obs se fait l’écho.

En France aussi, le problème a été détecté. Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) s’interroge alors dans un courrier adressé à ses adhérents le 19 avril dernier : « Comment un avion peut-il rester certifié avec un tel défaut constaté ? » La direction d’Air France, qui possède huit Boeing 787, s’est tout de même voulue rassurante et a assuré à ses pilotes qu’elle avait demandé « une amélioration significative des délais d’approvisionnement des nouvelles pièces » au constructeur américain.

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 50 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :