19 septembre 2020

Des solutions pour « canaliser » les catastrophes naturelles

Les tremblements de terre, les tsunamis, les ouragans ou encore les glissements de terrain, voici quelques-unes des conséquences du réchauffement climatique de la planète.

Mais désormais, il existe peut-être un moyen pour canaliser ces catastrophes naturelles et protéger les communautés côtières.

Un groupe de chercheurs du Self-Assembly Lab du MIT (Massachussetts Institute of Technology) étudie la possibilité d’exploiter les forts courants océaniques causés par les catastrophes naturelles pour lutter contre la montée du niveau de la mer.

Leur premier projet consiste à utiliser le courant pour rassembler de petits bancs de sables (l’étendue de sable au-dessus de la mer) – qui pourraient éventuellement devenir des îles – aux Maldives, où un groupe d’îles de basse altitude pourraient bientôt être submergées en raison de la montée des eaux. Le processus débute par l’installation de rampes sous-marines, décrites par l’équipe de chercheurs comme « peu onéreuses, faciles à déployer et adaptables » à différents climats.

Lorsqu’une vague passe au-dessus de la rampe avec suffisamment de force, elle amène avec elle des particules de sables et les déposent, en profondeur, sous le bord de la rampe. Au fil du temps, les sédiments s’accumulent et finissent par former une barre de sable qui émerge au-dessus de la surface de l’océan.

Skylar Tibbits, à l’origine de l’équipe, a présenté les résultats de ces recherches lors la conférence annuelle TED qui a eu lieu à Vancouver, au Canada, à la mi-avril.

Les chercheurs ont d’abord testé leur technologie au MIT avant de la déployer dans les Maldives. Skylar Tibbits/MIT Self-Assembly Lab

Il y a quelques années, l’un de ses étudiants en thèse a suggéré que les glissements de terrain et les coulées de boue…

> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Hawaii. Pixabay/Amandinelefebvre1

Source: Yahoo actualités

 22 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :