Deux inaugurations et une pose de la première pierre à Teva i Uta

Le résident de la Polynésie française, Édouard Fritch, et le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain ont procédé jeudi 3 mars à deux inaugurations et à une pose de la première pierre pour des bâtiments de services publics dans la commune Teva I Uta.

Accueillis dans un premier temps sur le site d’Atimaono par le lieutenant de sapeurs-pompiers Gaston Tunoa et par les sapeurs-pompiers de la commune, les autorités ont procédé à la pose de la première pierre du futur centre d’incendie et de secours de la commune (photo de Une).

L’occasion de rappeler le rôle déterminant assuré par les acteurs de la sécurité civile dans les opérations de secours à personnes, de lutte contre les incendies ou encore de mise en œuvre de plans d’urgence tels que les plans communaux de sauvegarde.

Ainsi, le futur centre d’incendie et de secours de Teva I Uta permettra d’offrir aux sapeurs-pompiers communaux des locaux adaptés pour gérer en moyenne 1 800 interventions annuelles.

Le CGF a pour projet de faire de cette caserne la future plate-forme de formation des soldats du feu de la Polynésie française. Elle prévoit d’accueillir un effectif de onze sapeurs-pompiers permanents.

Le financement de cette structure, d’un coût total de 281 millions de Fcfp, est assuré par une subvention du Fonds Intercommunal de Péréquation (FIP) à hauteur de 225 millions de Fcfp et par la commune à hauteur de 56 millions de Fcfp.

La délégation s’est ensuite rendue à Papeari pour inaugurer la nouvelle école maternelle qui accueillera jusqu’à deux cents élèves dans des conditions adaptées aux attentes des enseignants, des élèves et des parents. La structure comprend huit classes, allant de la section des tout petits (STP) à la section des grands (SG). Les bâtiments construits répondent aux normes environnementales et prennent en compte les exigences en termes d’économies d’énergie.

Cette opération a également été soutenue par le FIP à hauteur de 478 millions de Fcfp auxquels s’ajoute une contribution communale de 25 millions de Fcfp.

L’école maternelle a été baptisée du nom de Choi Cheong Ah Min, en mémoire de celui qui fût le premier chef de district de Papeari en 1919 et premier polynésien à être nommé chevalier de la légion d’honneur en 1963, en qualité d’ancien soldat du Bataillon mixte du Pacifique engagé pendant la guerre de 14-18.

La dernière étape consistait en l’inauguration de la maison de quartier et d’une aire de jeux dans la résidence Titaviri de Papeari qui regroupe quarante-deux logements construits en 2008. Ces infrastructures qui viennent compléter la résidence permettront d’améliorer la cohésion sociale et le cadre de vie des locataires. Les travaux s’élèvent à 47,5 millions de Fcfp financés à 100% par une subvention du Pays.

Source: Etat-Pays

 595 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :