Les dépenses de l’Etat en Polynésie française ont totalisé 214 milliards de Fcfp en 2021

214 milliards Fcfp ont été dépensés au bénéfice des compétences de la Polynésie française, des communes et des entreprises, a révélé mardi le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain.

Entre 2020 et 2021, les dépenses de l’Etat ont augmenté de près de 14 milliards Fcfp (soit +7 %) en raison du maintien des dispositifs d’aides exceptionnelles déployées au bénéfice des structures
polynésiennes et du renforcement de la contribution de l’Etat au profit des compétences de la Polynésie française, portant ainsi à 214 milliards Fcfp le montant des dépenses de l’Etat en 2021.

Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, l’Etat a renforcé son soutien au territoire et engagé plus de 22,9 milliards Fcfp en 2021, dont 90 % de ce montant, soit 20,6 milliards de Fcfp,
dédié aux aides versées principalement aux secteurs économiques, culturels, sociaux-éducatifs.

En 2021, l’Etat a également renforcé sa contribution au profit des compétences du Pays à hauteur de 117,9 milliards Fcfp (contre 104 milliards Fcfp en 2020). Cette contribution représente 52 % du montant total des dépenses de l’Etat.

Le soutien financier apporté par l’Etat aux communes s’élève à 13,6 milliards Fcfp (soit 6 % des dépenses de l’Etat). Cet appui a notamment contribué à des travaux de constructions scolaires et d’équipements municipaux, d’infrastructures routières, maritimes et aéroportuaires, ainsi qu’à des travaux de collecte des déchets et de gestion de l’eau potable.

L’Etat accompagne la Polynésie française dans son développement économique en apportant son soutien fiscal aux entreprises polynésiennes dans la réalisation de nombreuses opérations
structurantes. En 2021, 8,4 milliards Fcfp d’aide fiscale ont été accordés en faveur de quatorze programmes représentant un montant d’investissements de 19 Mds Fcfp.

Grâce à l’aide fiscale de l’Etat, les chefs d’entreprises ont concrétisé la création, le développement ou encore l’extension de leur activité. 226 emplois directs ont ainsi été créés et 1 362 emplois directs
maintenus, auxquels s’ajoutent les emplois indirects liés aux opérations de construction et de rénovation ainsi que les emplois induits.

En 2020, ce sont quinze programmes qui ont bénéficié de l’aide fiscale (11,2 Mds FCFP d’aide) et huit programmes en 2019 (pour 15,2 Mds Fcfp d’aide)
Le dispositif national est donc toujours mobilisé à un niveau soutenu.

Quant aux dépenses de l’Etat pour l’exercice de ses propres compétences (justice, sécurité, enseignement supérieur et recherche), elles s’élèvent à 83,2 milliards Fcfp.
Comme en 2020, l’Etat a poursuivi l’année dernière son engagement pour accompagner les acteurs au développement du territoire.

 563 visiteurs total,  5 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :