8 décembre 2022

En mars 2021, Matani Kainuku trouvait « intéressant de vivre cette expérience en métropole »…

Les paroles s’envolent mais les écrits restent!…Petit retour sur les déclarations faites en mars 2021 par l’intéressé à nos confrères de TNTV.

En 2010, Matani a exercé la fonction de conseiller pédagogique dans le secteur de Arue, Mahina et Hitia’a O te RaAprès autant d’années dans l’éducation, c’est tout naturellement qu’il a souhaité passer à l’étape suivante et devenir inspecteur. Pour lui, “ça s’inscrit dans un parcours, mais surtout c’est un engagement. Un engagement que je fais pour servir l’école autrement”.

(…)

Cette année, Matani Kainuku est le seul Polynésien à avoir réussi le concours qu’il prépare depuis dix ans déjà. Il a réussi l’épreuve d’admissibilité qui consiste en un écrit puis s’est envolé vers la métropole pour passer l’oral.

S’ils sont rares, d’autres Polynésiens ont également réussi par le passé : “Le dernier qui a réussi est Rainui Hugon qui aujourd’hui est inspecteur à Paea, Papara, Mataiea et Papearii. Il est parti en 2016 ou 2017 je crois. Et depuis, plus personne n’a réussi dans notre académie de Polynésie française”. “J’espère que je ne suis pas le dernier et je sais qu’on a énormément de professionnels sur le territoire qui sont capables de porter cette nouvelle carrure professionnelle. Je suis heureux de l’avoir réussi. […] En fin de compte, j’ai été préparé par des personnes qui ont cru en moi et je les remercie”.

(…)

A l’époque, Matani Kainuku n’exprimait aucune amertume de devoir rester en métropole. Pour preuve…

“C’est vrai que ça peut paraître très injuste de devoir partir en métropole, partir de son fenua, de sa terre et souvent de laisser sa famille derrière soi – ce qui n’est pas mon cas puisque je pars avec ma famille. Mais je trouve intéressant de vivre cette expérience en métropole, pour revenir armé et notamment bien comprendre l’exigence du national […] pour tirer au plus haut nos enfants, nos enseignants qui travaillent au quotidien. On est certes un petit grain de sable dans l’océan, mais on a de la valeur et je pense que c’est à notre tour de montrer ce qu’on peut faire au niveau du national”.

source: article TNTV – photo d’archives

 

 5,297 visiteurs total,  9 visiteurs aujourd'hui

2 thoughts on “En mars 2021, Matani Kainuku trouvait « intéressant de vivre cette expérience en métropole »…

    1. Ndlr: oui, bien sûr!! Mais dans ces conditions, il doit avoir l’honnêteté de dire qu’il a changé d’avis et que l’herbe de la métropole (peut-être sous le coup de la sécheresse??) n’est plus aussi verte que dans nos îles. Affligeant votre commentaire.

Répondre à S.Antonin Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :