4 décembre 2022

Eric Spitz fermement décidé à « rendre l’avenir possible » avec tous les Polynésiens

Le haut-commissaire de la République en Polynésie française, Eric Spitz, a procédé, ce lundi 26 septembre 2022, à une cérémonie officielle de dépôt de gerbe, en présence des autorités civiles et militaires.

A cette occasion, le nouveau représentant de l’Etat a prononcé un discours pour marquer de son empreinte ce premier acte public sur le sol polynésien.

En voici les principaux extraits:

(…)

Lorsque je suis entré dans le corps préfectoral, j’ai fait mienne à chaque entrée en poste cette devise de Félix EBOUÉ, Préfet créole guyanais qui disait « Aimer pour comprendre, comprendre pour agir ».

Alors aimer, je vais sauter une étape, j’aime déjà ce territoire je n’ai pas besoin d’y rester plusieurs semaines pour le savoir, car il est le fruit d’une culture unique, d’une identité forte, d’une civilisation ancienne et d’une très belle langue.

J’aime ce territoire car il existe entre lui et la France des liens uniques difficiles à définir, ce que Baudelaire appelait « les mystérieuses correspondances ».

Le comprendre, pour être sûr de le comprendre au-delà de mes souvenirs et des notes que j’ai lues pour préparer mon arrivée, je souhaite aller à la rencontre de tous les Polynésiens, les élus, les représentants du monde économique, social et culturel, voire religieux bien entendu.

Mais aussi à la rencontre de tous les autres Polynésiens, et notamment avec les Tavana lors des déplacements pour me montrer ce qui va et aussi ce qui ne va pas, et me faire rencontrer des gens qui ne sont pas toujours d’accord avec nous.

L’action, ce n’est pas le moment d’en parler dans le détail, j’ai bien en tête les engagements du Président de la République, lors de sa visite fin juillet 2021, dans les domaines de la sécurité, de la santé, de l’insertion, de la solidarité de l’État, de la transition énergétique ou du nucléaire.

Ces engagements serviront de socle pour la feuille de route à élaborer avec le Pays.

J’en profite à cet instant, pour dire tout le plaisir que j’ai de retrouver de nombreux élus que je connaissais déjà et tout le plaisir que j’aurai à travailler avec Édouard FRITCH, nous avions déjà travaillé ensemble à l’époque, et même s’il n’est plus dans la même situation, avec le Président de l’assemblée de Polynésie française, Gaston TONG SANG et avec tous les élus que je ne citerais pas.

Nous avons su, et nous saurons encore, créer un climat de confiance pour poursuivre un partenariat de qualité entre le Pays et l’État.

Vous ne serez pas surpris si dans les prochaines semaines, je vous parle transition écologique et énergétique avec la mise en place d’un fonds pour les énergies renouvelables, si je vous parle stratégie de l’innovation 2030 de la Polynésie française que vous êtes en train d’élaborer, avec la participation de l’État, parce qu’elle peut être un pilier du développement économique de la Polynésie, avec à la clé, de la création de richesses et d’emplois.

Je vous parlerai aussi de patrimoine et de culture, nous soutiendrons la candidature des îles Marquises au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Je vous parlerai de développement économique, d’insertion, d’emplois, avec une visite déjà programmée au RSMA de Hao.

Je vous parlerai de nucléaire, puisque le chef de l’État a pris des mesures fortes pour enfin dissiper je le cite « cette part d’ombre de notre Histoire ».

Je vous parlerai de logement, mais aussi de sécurité puisque les violences intrafamiliales atteignent un niveau élevé et sont un sujet de préoccupation majeur au sein de notre société.

Je parlerai aussi aux Tavana, d’eau, d’assainissement, de déchets puisqu’il nous faut progresser dans ces matières. Je vous parlerai bien évidemment de bien d’autres sujets que ceux que mes interlocuteurs souhaiteront évoquer.

Pour finir, j’aimerais m’adresser aux élus et à l’ensemble des Polynésiens : les défis qui nous attendent sont de taille, mais lorsque je vois le chemin déjà parcouru, je ne doute pas de votre capacité, de notre capacité collective, à les relever.

Soyez certains que vous trouverez toujours auprès de moi, auprès de l’ensemble des services de l’État une écoute attentive, une volonté de résoudre ensemble les difficultés auxquelles nous pourrions être confrontés. Vous pouvez compter sur notre détermination à faire aboutir les nouvelles initiatives au service du Fenua.

Car nous le savons, une politique publique ne peut produire ses effets que si nous travaillons ensemble, territoire par territoire, dans un esprit de confiance et de responsabilité.

Nous qui sommes fiers, à juste titre de la Polynésie française, prêts à la défendre et à porter le développement de tout ce qui fait la richesse du Fenua, ses paysages, sa biodiversité, ses savoir-faire traditionnels ou innovants et ses arts.

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible » écrivait Antoine de Saint-Exupéry. Pour le rendre possible, pour construire l’avenir de la Polynésie au sein de la République, nous avons le devoir de réussir ensemble. Cet engagement commun, c’est notre responsabilité commune.

 

 399 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Article rédigé par

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :