26 septembre 2021

Evergrande ou les risques d’un crack immobilier en Chine

Evergrande est l’un des plus gros groupes privés chinois. Il dit employer 200.000 personnes et générer indirectement 3,8 millions d’emplois en Chine.
Une potentielle liquidation aurait des conséquences considérables, non seulement sur l’économie mais aussi en matière de stabilité sociale: certains propriétaires ayant déjà acheté leur logement risquent de ne jamais pouvoir en bénéficier. Moody’s a annoncé mardi avoir abaissé la note d’Evergrande d’un cran, de « Caa1 », synonyme de « risque de crédit élevé », à « Ca », pour « extrêmement spéculatif ».

Il s’agit de l’une des notes financières les plus mauvaises pouvant être attribuée par une agence de notation. C’est par ailleurs la deuxième fois en un mois que Moody’s revoit à la baisse la note de solidité d’Evergrande.

Cela traduit les « risques accrus de liquidité et de défaut de paiement » d’Evergrande « au cours des six à douze prochains mois », a estimé Moody’s. Evergrande disposait fin juin de 86,8 milliards de yuans (11,3 milliards d’euros) de fonds. Mais ce montant est « insuffisant pour couvrir sa dette à court terme et ses échéances », prévient Moody’s.

L’action du groupe a perdu mardi 7,75% à la Bourse de Hong Kong, dont la clôture est intervenue avant l’annonce de l’agence de notation. Evergrande a indiqué en août que son passif s’élevait à 1,97 milliard de milliards de yuans (257,3 milliards d’euros) et l’entreprise avait admis présenter « des risques de défaut de paiement sur des emprunts ».

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 498 visiteurs total,  7 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :