18 septembre 2021

Fin 2022, ouverture du Maitai Express Tahiti

Dans un communiqué, l’Etat annonce qu’il apporte, une nouvelle fois, son concours financier en faveur du secteur touristique à travers le projet de rénovation de l’ancien hôtel Prince Hinoi, à Papeete.

L’aide fiscale a été accordée à la société Pierline pour la rénovation et la réhabilitation de l’ancien hôtel Prince Hinoi situé au cœur de la ville de Papeete.

L’établissement – géré à ses débuts par la chaîne hôtelière Ibis (groupe Accor), avant d’être transformé en maison de jeux de hasard – disposait depuis quelques années déjà d’un permis de construire ainsi que des avantages liés à la défiscalisation locale. Le projet n’attendait plus que le coup de pouce de Bercy pour démarrer. C’est désormais chose faite !

Lors de sa réouverture, envisagée pour fin 2022, il sera exploité sous l’enseigne Maitai Express Tahiti.

Le coût total du programme d’investissement, qui porte également sur l’acquisition d’équipements mobiliers, s’élève à 833 millions Fcfp. Avec l’agrément délivré, l’État concourt à la création de dix-huit emplois.

L’établissement hôtelier comportera 55 chambres et 8 suites ; il sera classé en catégorie 2 étoiles. Le positionnement sur le créneau de l’hôtellerie de moyenne gamme permet d’offrir une alternative aux hôtels de haut standing et aux pensions de famille qui constituent l’essentiel de l’offre hôtelière classée de catégorie internationale.

Par l’intermédiaire du dispositif de défiscalisation nationale, l’État renouvelle ainsi son soutien à l’augmentation de l’offre d’hébergement nécessaire au maintien de l’attractivité touristique de la Polynésie française.

L’Etat confirme ainsi sa volonté d’accompagner la reprise de l’activité économique sur le territoire après le coup d’arrêt brutal porté par la crise sanitaire à l’industrie du tourisme polynésien.

A partir du communiqué du haut-commissariat

 961 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :