27 février 2021

Frontières fermées: « Deux à trois mois… » de calvaire ?

Où va t-on avec les nouvelles restrictions sanitaires imposées depuis Paris pour faire barrage aux variants du coronavirus ?…Personne ne le sait vraiment et ce n’est pas le sourire légendaire de nos belles vahine qui changera quelques chose…

Au sortir de la réunion organisée ce lundi matin au haut-commissariat de la République, Thierry Brovelli, le patron de l’Intercontinental Tahiti a annoncé au micro de nos confrères de Tahiti Nui Télévision (TNTV) que la fermeture des frontières pourrait durer « deux à trois mois ». Sans aucune certitude. Si tant est que d’ici là que le gouvernement central ne soit pas dans l’obligation de recourir à un nouveau confinement…

Dans ce contexte, c’est la douche froide pour les professionnels du tourisme polynésien, et notamment les hôteliers, alors que le salon du Tourisme virtuel est censé proposer aux résidents des bonnes affaires pour les prochains mois. Un marché local, intérieur, qui, une chose est sûre, ne suffira pas à compenser la perte des visiteurs étrangers. Aussi, T. Brovelli pressent déjà une fermeture, pure et simple, des établissements dans les îles où les charges sont plus importantes qu’à Tahiti. Quid, dans ces conditions, des Polynésiens qui ont déjà réservé sur la plateforme numérique de Tahiti Tourisme ?

Ajoutons que l’impossibilité désormais pour les touristes de venir séjourner en Polynésie est d’autant plus incompréhensible que le message ressassé jusqu’ici par les autorités compétentes était justement de dire que la propagation de la covid n’était pas le fait des voyageurs étrangers ou métropolitains mais plutôt des Polynésiens de retour chez eux.

En attendant, c’est une sacrée tuile qui s’abat sur la tête de la destination et toute la question est de savoir aujourd’hui comment limiter la casse.

Droits réservés

 1,370 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :