24 septembre 2022

Gerald Ford: président américain méconnu du grand public

Quand la présidence américaine est évoquée dans une conversation, les pensées se tournent immédiatement vers les locataires les plus connus qui ont occupé la Maison-Blanche.
Les plus anciens d’entre nous auront en tête Franklin D. Roosevelt, Richard Nixon, John F. Kennedy ou encore Ronald Reagan, tandis que les plus jeunes évoqueront sans doute Barack Obama ou Donald Trump.

Des quarante-six présidents qui se sont succédés à la tête des États-Unis depuis 1789, beaucoup n’ont pas marqué les mémoires. Parmi eux, le Républicain Gerald Ford, qui a dirigé la première puissance mondiale deux ans et demi entre 1974 et 1977. À l’occasion du quinzième anniversaire de sa mort, retour sur l’histoire et le parcours d’un homme qui ne se destinait pas à s’installer un jour dans le Bureau ovale.

NFL, études de droit et Seconde Guerre mondiale

Après un début d’enfance chaotique, marqué par le divorce de ses parents, celui que l’on nomme affectueusement Gerry fait ses classes à Grand Rapids, dans l’État du Michigan. Force de la nature, le jeune garçon se révèle être un excellent joueur de football américain, à tel point qu’il est repéré par des sélectionneurs des quatre coins du pays.

À son entrée à l’université, il rejoint l’équipe des Michigan Wolverines, avec laquelle il remporte plusieurs fois le championnat. Après avoir obtenu son diplôme, Gerald Ford décline des offres d’équipes de NFL afin d’intégrer la prestigieuse université de Yale dans le but de devenir avocat.

Il consacre la suite de sa carrière à la politique au sein du Parti républicain avec, dès 1948, un premier mandat à la Chambre des représentants.

À cette époque, la Seconde Guerre mondiale commence à ravager l’Europe, et les États-Unis regardent les affrontements de loin. Mais l’attaque des Japonais contre Pearl Harbor en décembre 1941 change la donne et…

Lire la suite sur Slate.fr.

source: Yahoo actualités

 545 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :