25 janvier 2022

Hommage à nos chers disparus en 2021

Une nouvelle page va se tourner. 2021 n’est presque plus, vive 2022 et ses nombreuses incertitudes !…Mais nos chers disparus, nous ne les oublierons pas.

Comme chaque année, c’est l’occasion pour la rédaction de revenir un instant sur la disparition de quelques personnages de la vie politique, économique, sociale ou encore musicale et journalistique. Pour beaucoup, ils nous ont quittés trop tôt. La faute, en partie, à ce maudit virus qui n’a pas épargné nos îles, notamment lors de la vague de contaminations survenue en août et septembre dernier.

Issue de la sphère politique tout d’abord, Eléanor Parker (17 septembre), ex-représentante à l’assemblée; Tapeta Tetopata (23 mars) siégeant dans les rangs du Tapura huiraatira, mais également Rosine Brodien (3 septembre) élue au conseil municipal de Arue; Gwendoline Panai (27 août), fondatrice du parti No oe e te nunaa avec Nicole Bouteau ou encore Sylvestre Bodin (30 août), fidèle compagnon trente années durant du président Edouard Fritch ont brusquement tiré leur révérence.

Le monde du journalisme n’a pas été épargné non plus…comme en 2020 d’ailleurs. Dans les rangs de la chaîne TNTV, on déplore deux décès: celui du rédacteur en chef adjoint Brandy Tevero (3 février), puis du journaliste Florent Collet (15 mai) dont la disparition brutale à l’âge de 42 ans a marqué tous les esprits.

Puis, le 31 août, c’est au tour de Michel Yieng Kow de s’en aller sur la pointe des pieds. Il aura manié la plume, non sans un certain brio, au sein de plusieurs organismes de presse (Les Nouvelles, Polynésie 1er) ainsi qu’en tant que correspondant du Monde pour la zone Pacifique.

Dans le milieu de la culture à présent, notons le décès d’Esther Tefana (14 mai), véritable monstre sacré de la musique polynésienne (photo de Une), puis de Claude Renvoyé (23 juin), fondateur du groupe de danse Huriama. L’illustrateur bien connu, Jean-Louis Saquet, est également parti le même jour.

Enfin, une mention spéciale pour Maxime Aubry, héros de guerre et personnage incontournable de la Ville de Faa’a qui s’est éteint à 104 ans le 31 mars dernier, et à notre ami des « Vieilles Pompes », Michel Dudés, parti le 7 août dernier.

 327 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :