Hommage unanime à l’annonce de la disparition de Guy Rauzy

Dans deux messages distincts, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, puis le haut-commissaire, Dominique Sorain, adressent leurs condoléances à la famille de Guy Rauzy, l’ancien maire de Hiva Oa, décédé à l’âge de 89 ans.

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris ce matin le décès de notre ami Guy Rauzy, le Hakaiki Nui de Hiva Oa qui nous a quitté à l’âge de 89 ans, écrit tout d’abord le chef de file de l’exécutif local. Mes premières pensées vont à sa famille, à son épouse, ses enfants et petits enfants,aujourd’hui dans la peine, et tout particulièrement à sa fille Joelle Rauzy épouse Frébault qui a repris le flambeau de son père, et auxquels j’adresse mes plus sincères condoléances.

Je pense aussi à la population de Hiva Oa et plus largement à celles des Marquises qui perdent un Metua, car le rayonnement de Guy Rauzy dépassait largement les frontières de son île. Il fut le maire qui peut s’enorgueillir d’avoir été élu le plus longtemps à la tête de d’une commune de Polynésie. Elu maire de Hiva Oa en 1972, il le restera jusqu’en 2008, soit 36 ans d’engagement ininterrompu en faveur de sa population, preuve de la confiance qu’elle lui témoignait.

Enseignant à l’origine, puis directeur d’école, il est aussi membre fondateur du Syndicat de promotion des communes de Polynésie, dont il deviendra le premier président en 1980 et le restera pendant trois mandats. En parallèle de son mandat municipal, Guy Rauzy a été élu conseiller territorial à l’Assemblée de Polynésie Française de 1967 à 1996 soit pendant vingt ans. A cette époque, la politique était un véritable sacerdoce et rallier l’île de Tahiti à partir de Hiva Oa prenait trois semaines d’expédition à bord des navires de la messagerie maritime, puis un peu plus tard à bord de la Vaitere.

Guy Rauzy a défendu notamment comme projets prioritaires la construction de la route vers Puamau, la construction de l’aéroport de Hiva Oa ainsi que le développement de la sylviculture dans l’archipel.En dehors de la politique, il est passionné par la pêche, l’agriculture et l’élevage, et a ainsi planté plusieurs dizaines d’hectares et possède encore près d’une centaine de têtes de bétails.

Je garde de Guy Rauzy le souvenir d’un homme intègre et dévoué. C’est d’ailleurs au nom de ce dévouement que j’ai tenu à l’élever au rang de Commandeur dans l’Ordre de Tahiti, soit le plus haut grade, le 25 juin 2020, ce qui me semblait un minimum pour honorer un tel engagement et untel dévouement pour son île de Hiva Oa et les Marquises dans leur ensemble.

Dans l’ensemble de son parcours, Guy Rauzy a été au service du bien public avec passion et conviction, je salue sa mémoire et l’itinéraire d’un homme exceptionnel qui a profondément marqué son époque.

Le représentant de l’Etat exprime également sa tristesse à l’annonce de la disparition de Guy Rauzy, ancien maire de Hiva Oa, membre fondateur du Syndicat de promotion des communes de Polynésie et conseiller territorial à l’Assemblée de Polynésie Française.

Avant d’ajouter: « Mes premières pensées vont à sa famille, à ses proches et à tous les habitants des Marquises auxquels je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances.

Homme engagé et très investi pour le bien de sa population, il s’est consacré à ses concitoyens sans compter. Maire dynamique et entreprenant, il a su insuffler une énergie déterminante pour l’évolution de sa commune.

J’avais eu l’occasion de le saluer à l’occasion de la remise de l’insigne de chevalier de l’Ordre national du Mérite à Mme Joëlle Frébault, maire de la commune de Hiva Oa en janvier dernier.

Guy Rauzy était également présent lors du déplacement du Président de la République, Emmanuel Macron, aux Marquises, pour l’accueillir chaleureusement.

Il laisse à tous ceux qui l’ont connu le souvenir d’un homme dévoué, généreux avec un sens aigu de l’intérêt général. 

À sa famille, et à ses proches, j’adresse mes sincères condoléances et tout mon soutien dans cette épreuve difficile.

 231 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :