26 novembre 2020

Incertitudes quant au nom du 46ème président des Etats-Unis

L’identité du futur président des États-Unis est encore inconnue ce mercredi 4 novembre.

Les Américains sont allés se coucher sans connaître le résultat de l’élection, et la situation n’aura probablement pas évolué à leur réveil. Le scrutin est très serré. Comme le montre notre carte interactive des résultats, Donald Trump a déjà remporté 23 États, dont quatre États clés : la Floride, l’Ohio, le Texas et l’Iowa. Le candidat démocrate Joe Biden sort quand à lui vainqueur dans vingt États, en plus du District de Columbia.

Mais aux États-Unis, c’est le nombre de grands électeurs remportés qui compte, pas d’États. Même si Donald Trump a déjà déclaré victoire, les résultats ne sont pas encore connus dans l’Arizona, le Michigan, le Wisconsin ou encore en Pennsylvanie, autant d’Etats-clés qui devraient s’avérer décisifs. En raison du nombre importants de votes par correspondance cette année, à cause du coronavirus, le dépouillement va s’étaler sur plusieurs jours, notamment dans les régions de Philadelphie (Pennsylvanie) et Detroit (Michigan).

Les sondages prédisaient une vague bleue pour Joe Biden. Il n’en est rien. Si, à l’heure actuelle, le vainqueur n’est pas encore connu, Donald Trump a déjà réussi à déjouer les pronostics des sondages. Une fois encore. Donald Trump a déjà annoncé sa victoire alors même que certains États n’ont pas officialisé leurs résultats. Pourtant en regardant la carte des États attribués à chaque camp, Trump semble proche de rééditer l’exploit de 2016, voire le surpasser sur certains points.

La carte des résultats de l’élection de 2016 et la carte des résultats en cours.

Lors d’une élection présidentielle américaine, une poignée d’États clés font basculer l’élection d’un côté ou de l’autre. La mission du camp Biden était de récupérer ses « Swing States » au président sortant. Avec 29 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour accéder à la Maison-Blanche, la Floride était une pièce essentielle de la stratégie de Joe Biden. Premier pari raté pour le camp Biden. Alors que les premiers résultats semblaient encourageants pour le démocrate, les zones rurales de Floride ont finalement largement voté pour Donald Trump, comme il y a quatre ans. Un schéma qui semblent se répéter à travers tout le pays.

Comme prévu, les plus grandes villes ont voté pour l’ancien vice-président d’Obama, cependant l’attrait supposé des minorités, des banlieues résidentielles et des zones rurales pour Joe Biden ne semble pas fonctionner. À l’exception de l’Arizona en bonne voie pour Joe Biden, le candidat n’a pour l’instant récupéré aucun État remporté par Donald Trump en 2016.

Et si une vague bleue inondait le Texas? C’était l’un des rêves du camp Biden dans cet État historiquement républicain. Si le Texas a bien été plus compétitif que les années précédentes, avec un suspens durant une bonne partie de la nuit alimenté par le vote des grandes villes, il n’y a finalement pas eu de miracle. Les changements démographiques n’auront pas suffit à faire basculer le Texas du côté […]

Source: Yahoo actualités

 261 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :