25 octobre 2020

J. Raynal: « La circulation du virus est stoppée », mais …

C’est ce qui ressort de la campagne de dépistage menée depuis un peu plus d’une semaine sur Tahiti et Moorea

Sur une période de huit à neuf jours, en effet, près d’un millier de tests a été réalisé. Pour un résultat « satisfaisant ». Est-ce pour autant suffisant ? Certainement pas, reconnaît le ministre de la Santé qui, compte tenu des nouveaux arrivages de kits (environ 2000) à bord du second vol de la Continuité territoriale, entend développer une nouvelle stratégie « à partir de sondages ».

Précisons que seulement quarante tests ont été effectués ces dernières vingt-quatre heures contre environ deux cents en moyenne depuis une semaine. Manquerait-on de patients présentant des signes d’infection ? On peu le croire…

Les autorités se disent par conséquent « relativement rassurées » et étudient actuellement des pistes de reprise progressive de l’activité économique. En fonction des secteurs. Car, à l’instar de ce qui se passe un peu partout dans le monde, l’heure n’est pas à une reprise globale. En un mot, la vie d’avant…ce n’est pas tout de suite! Et le ministre de rappeler que face à un ennemi invisible dont chacun redoute l’émergence d’une seconde vague, le risque zéro n’existe pas.

Alors, après le mercredi 29 avril, qu’est-ce qu’on fait ? Les enfants vont-ils retrouver le chemin de l’école ? Les restaurants vont-il pouvoir réouvrir ?Wait and see, une conférence de presse est prévue sur le sujet dans les jours qui viennent.

Par ailleurs, le ministre de la Santé a confirmé avoir fait l’objet de menace de mort sur les réseaux sociaux. Etant assimilé à un fonctionnaire pouvant bénéficier d’une protection judiciaire suivant les conseils du Secrétariat général du gouvernement, une plainte sera donc déposée contre l’auteur qui, soit dit en passant, aurait déjà regretté ses propos écrits.

Photo d’archives

 47 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :