Johnson s’accroche au 10 Downing Street

Boris Johnson est fragilisé. Face à la démission de plusieurs ministres de son gouvernement, le Premier ministre britannique entend rester au pouvoir.

Sauf que le chef du gouvernement va devoir affronter une nouvelle crise alors qu’une délégation de ministres britanniques comportant plusieurs poids lourds de l’exécutif s’apprête à demander sa démission.

Loin du triomphe de ses débuts à Downing Street en 2019 sous la promesse de réaliser le Brexit, le chef du gouvernement conservateur a affronté, mercredi 6 juillet, la journée la plus difficile de son mandat, cerné par le affaires embarrassantes et leur flot d’accusations de mensonges.

Un appel à la démission 

Selon plusieurs médias britanniques, une délégation comprenant plusieurs ministres de premier plan s’apprêtait à lui demander de démissionner. Interrogé à cet égard lors d’une audition devant les chefs des commissions parlementaires, Boris Johnson a rétorqué qu’il n’allait pas « commenter en direct les événements politiques ». « Nous allons continuer avec le gouvernement de ce pays », a-t-il affirmé, quelques instants après avoir affirmé qu’il passait une semaine « formidable ».

Sans crier gare, les ministres de la Santé Sajid Javid et des Finances Rishi Sunak ont claqué la porte mardi soir, déclenchant l’hémorragie. D’autres membres du gouvernement, de rang moins élevé, ont à leur tour jeté l’éponge les uns après les autres […] Lire la suite

source: Yahoo actualités

 227 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :