Koh-Lanta, un bon vecteur de promotion touristique sur le marché français

Le président Edouard Fritch a reçu, vendredi, Alexia Laroche-Joubert, productrice de l’émission télévisée Koh-Lanta.

En juillet dernier, la société Adventure Line Production (ALP production), s’était rapprochée du ministère du Tourisme pour évaluer la faisabilité de tourner à partir du mois d’octobre la prochaine saison de Koh-Lanta en Polynésie. En effet, dans le cadre du 20ème anniversaire de l’émission, cette société souhaitait mettre en valeur la Polynésie française qui n’avait, à ce jour, jamais accueilli cette émission, pourtant prisée par les Polynésiens.

Sur le marché français, Koh-Lanta est un énorme succès en termes d’audience, l’émission représentant une part d’audience de 5 à 6 millions de téléspectateurs à chaque diffusion et près de 7 millions à la finale. La visibilité de l’émission est établie sur quinze semaines consécutives avec trois épisodes qui montrent des interactions entre les candidats et la population.

Compte tenu de la visibilité qu’offre cette émission auprès du public français et des retombées directes importantes dans un contexte où l’économie polynésienne n’a pas été épargnée par la crise sanitaire, le gouvernement a rapidement donné son accord pour l’organisation du tournage avec l’exigence de la mise en place d’un protocole sanitaire appliqué tant aux équipes de production qu’aux candidats et à l’animateur Denis Brogniart.

Le choix de la production s’est porté sur Tahaa, notamment par la géographie de l’île et ses motu, la proximité de la ville d’Uturoa, base logistique de la production, et la présence d’infrastructures sanitaires et techniques de l’île de Raiatea.

Alexia Laroche-Joubert a chaleureusement remercié tant le gouvernement polynésien pour son accueil en tant que Pays hôte mais aussi d’avoir été facilitateur dans l’organisation  logistique de ce tournage qui s’est étalé sur quasiment deux mois. Elle a également tenu à souligner l’aide précieuse apportée par les communes et plus particulièrement les maires de Tahaa, Patricia Amaru, et d’Uturoa, Matahi Brotherson.

La production a fait travailler directement plus de deux cents personnes recrutées localement : 166 personnes de Raiatea, 51 personnes de Tahaa et 5 personnes de Tahiti. Ces personnes ont travaillé dans des domaines aussi variés que la restauration, la construction, la menuiserie,  la logistique, la sécurité et le domaine maritime et plus directement à des postes clés de l’équipe de production. Elles ont été formées, ce qui permettra à d’autres productions audio-visuelles de disposer de compétences localement.

Dans le secteur des entreprises, Koh Lanta a fait appel à plus de quatre vingt-dix sociétés, dans les secteurs très variés de l’hébergement, de l’audiovisuel, de la construction, de l’outillage, de la bureautique, du textile, du transport maritime, et de la distribution, pour n’en citer que quelques-uns. De nombreux indépendants, prestataires d’activité touristique de Raiatea et Tahaa ont également été mobilisés pour le transport des équipes entre les deux îles.

Les compagnies aériennes Air Tahiti Nui et Air Tahiti sont les partenaires privés principaux de l’émission.

D’une voix unanime, Alexia Laroche-Joubert a remercié le Pays et tous les acteurs publics et privés pour leur soutien. En marge de cette opération, compte tenu de son réseau d’influence à l’international, d’autres sociétés de production étrangères ont formulé le souhait de venir tourner en Polynésie française.

Diffusée au cours du premier semestre 2021, cette saison polynésienne de Koh-Lanta donnera une visibilité importante à la destination Tahiti et ses îles, dans un contexte où de nombreux Français chercheront à s’évader. Cette promotion de la Polynésie par la production a d’ores et déjà commencé avec les publications quasi quotidiennes des paysages des Îles Sous-le-Vent, de l’animateur de l’émission, Denis Brogniart, sur ses réseaux sociaux durant tout son séjour.

communiqué du gouvernement

 533 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :