3 décembre 2021

La « démagogie » d’Hidalgo fustigée par Blanquer

Alors que dimanche 12 septembre, à Rouen, Anne Hidalgo a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, le ministre de l’Éducation nationale s’est prononcé sur l’une des propositions faites par la maire de Paris.

Dans un livre à paraître mercredi, cette dernière annonce vouloir « multiplier par deux au moins » le salaire des enseignants et de toutes les personnes au contact avec les élèves. Une proposition jugée « démagogique » par Jean-Michel Blanquer, dans les colonnes du Parisien, lundi 13 septembre.

« On est au sommet de la démagogie ! Cette mesure que propose Anne Hidalgo aurait un coût cumulé de 150 milliards à la fin du quinquennat. L’élection présidentielle ne peut pas être une Foire du Trône de la démagogie », fustige-t-il, rappelant que le salaire des enseignants « aura bien plus augmenté entre 2017 et 2022 qu’entre 2012 et 2017, quand il y avait un gouvernement que soutenait Madame Hidalgo ». Et de préciser : « Un professeur qui gagnait 1 700 euros auparavant gagne aujourd’hui 1 869 euros net. »

Mais Jean-Michel Blanquer reconnaît néanmoins la nécessité de revoir la grille salariale des enseignants. « Bien sûr, nous devons fortement augmenter la rémunération des professeurs, et c’est ce que nous avons entamé. Et d’ici deux ou trois ans, aucun nouveau professeur ne commencera sa carrière en dessous des 2.000 euros net par mois », promet le ministre de l’Éducation (…)

(…) Cliquez ici pour voir la suite

source: Yahoo actualités

 361 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :