La moitié de l’Italie se reconfine

A Milan. La moitié de l'Italie sera reconfinée dès lundi pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, après le classement en zone rouge de huit nouvelles régions du pays ce vendredi, dont la Lombardie (Milan) et le Latium (Rome). /Photo prise le 5 mars 2021/REUTERS/Flavio Lo Scalzo

La moitié de l’Italie sera reconfinée dès lundi pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, après le classement en zone rouge de huit nouvelles régions du pays ce vendredi, dont la Lombardie (Milan) et le Latium (Rome).

Dans le cadre de son plan de lutte contre l’épidémie, l’Italie a mis en place des restrictions pour les vingt régions du pays selon un système de code couleur à quatre niveaux (blanc, jaune, orange et rouge) basé sur le taux d’infection et révisé chaque semaine.

Deux régions, la Campanie et le Molise, étaient déjà classées en zone rouge, soumise aux restrictions les plus sévères, auxquelles s’ajouteront lundi la région autonome de Trente, la Lombardie, l’Emilie-Romagne, la Vénétie, le Frioul, le Latium, les Marches et les Pouilles, selon la liste annoncée par le ministre de la Santé, Roberto Speranza.

L’Italie va également instaurer un confinement national pour le week-end pascal début avril, a annoncé le gouvernement, alors que le pays cherche à contenir une poussée des nouvelles infections et hospitalisations liées au COVID-19.

Les commerces jugés non-essentiels seront fermés du 3 au 5 avril. Lors de ces trois journées, les Italiens seront seulement autorisés à sortir de chez eux pour des raisons professionnelles, de santé ou relevant d’une urgence.

Le premier confinement national en Italie a été instauré il y a un an, pour une durée de dix semaines. Un deuxième confinement a été instauré pendant les fêtes de Noël.

Les autorités sanitaires ont annoncé vendredi 380 nouveaux décès dus au Covid-19, contre 373 la veille, et 26.824 nouvelles contaminations, contre 25.673 jeudi. Le bilan de l’épidémie dans le pays, l’un des plus touchés par la pandémie en Europe, est de 101.564 morts.

(Angelo Amante, version française Blandine Hénault et Jean-Stéphane Brosse)

source: Yahoo actualités

 339 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :