30 novembre 2021

La moitié des salariés polynésiens gagne moins de 201 500 Fcfp (net)

Dans une nouvelle étude publiée ce jour, l’Institut de la statistique (ISPf) constate l’existence de « fortes disparités salariales en Polynésie française ». Explications.

Premier enseignement: le salaire moyen dans nos îles (chiffre de 2018) est inférieur à celui de la métropole. 263 900 Fcfp pour un équivalent temps plein (ETP) en Polynésie française contre 285 400 Fcfp dans l’hexagone, soit 7,5% de moins. A mettre au regard du Smig net, de 132 900 Fcfp contre 145 200 Fcfp en métropole.

Second enseignement: la moitié des salariés polynésiens gagne moins de 201 500 Fcfp net par mois en ETP.

Troisième enseignement mais ce n’est pas nouveau: les salaires versés dans le secteur public sont 40% plus élevés que dans le privé. Respectivement en moyenne 328 800 contre 234 200 Fcfp. Les fonctionnaires d’Etat qui représentent 34% des salariés du public se situent, sans surprise, en haut du panier avec une moyenne de revenus de 402 200 Fcfp.

Quatrième enseignement: des inégalités se font jour également entre homme et femme. Respectivement, 268 000 contre 258 100 Fcfp toujours en ETP.

Enfin, l’ISPf annonce qu’un cadre gagne en moyenne 3,6 fois plus qu’un ouvrier avec une moyenne de 655 200 Fcfp. Précisons qu’en métropole ce rapport n’est que de 2,2!

 578 visiteurs total,  8 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :