30 septembre 2022

La phrase du jour: la parole à Tony Géros

« Nous allons demander au représentant de l’État, donc l’ambassadeur de la France à l’ONU, de revenir à l’intérieur de la salle pour répondre à nos questions ».

Dans une interview accordée à nos confrères de Tahiti-Info, le président du groupe Tavini à l’assemblée de la Polynésie, maire de Paea, est apparu « remonté comme un coucou » dans la perspective d’un prochain déplacement des indépendantistes à New York. Un voyage de plus – aux frais de qui ? – destiné à faire plier la « puissance coloniale » et ainsi l’obliger à ouvrir un processus de décolonisation du fenua. De là à « convoquer » un diplomate français…, ce n’est certainement pas la meilleure manière d’aborder le sujet…

Toujours est-il qu’à huit mois des élections territoriales, les bleus d’Oscar Temaru semblent convaincus de leur victoire pour diriger le pays en mai 2023. Mais obtenir une majorité à Tarahoi, soit au moins vingt-neuf représentants sur cinquante-sept, ne signifie pas qu’une majorité de Polynésiens soient favorables à l’indépendance.

photo d’archives

 254 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :