16 septembre 2021

La recette miracle anti-covid du docteur Flosse

Le président du Tahoeraa huiraatira, Gaston Flosse, estime que le haut-commissaire, Dominique Sorain, et le président du Pays, Edouard Fritch, sont « en grande partie responsables » de l’évolution de l’épidémie de covid-19 dans nos îles considérée comme « une catastrophe sanitaire« .

Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi matin au siège de Papeete, le « vieux lion » s’est érigé, comme à son habitude, en donneur de leçons sur la gestion actuelle de l’épidémie de covid-19. Lui, s’il était aux affaires, aurait agi différemment. Sa « recette miracle » tient principalement en deux points.

Tout d’abord, « nous aurions créé un conseil de lutte contre le coronavirus » a t-il déclaré. Une structure dirigée par « un membre du conseil scientifique » venu spécialement de métropole.

Ensuite, il s’agit de définir les priorités. A ses yeux, nos gouvernants auraient fait « le choix de l’économie et des milliards » au détriment de « la vie de la population ». Gaston Flosse, lui, aurait fermé fermée les frontières aux touristes, instaurer quinze jours de confinement, fermé les écoles. En tous cas, beaucoup plus tôt !

Le président du Tahoeraa fustige également la prolongation de l’état d’urgence sanitaire en Polynésie française qui, clairement, confie les manettes au pouvoir central. Il va jusqu’à dire que le président Fritch a purement et simplement été « écarté » des instances décisionnelles en la matière. Auquel cas, Gaston Flosse conclut: « Si l’Etat commande, c’est à lui de payer! »

Tout ça pour arriver à la conclusion – mais ce n’est pas la première fois tant sa rancune est tenace envers son ex-dauphin – qu’il n’y a « pas de patron » à la tête de la collectivité et que le parti majoritaire (Tapura huiraatira) ferait mieux d’en changer au moyen d’une motion de censure que le parti orange est prêt à soutenir. Seule concession faite par l’orateur qui continue de prendre ses désirs pour la réalité, c’est que la majorité issue des urnes en 2018 doit aller jusqu’au bout de son mandat (2023). En d’autres temps, Gaston Flosse n’aurait pas été plus conciliant!…

Photo d’archives

 1,042 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :