22 juillet 2024

La remise en route du CESEC se précise

0

L’arrivée du CESEC (Conseil économique, social, environnemental et culturel) « nouveau » est imminente ! La séance d’ouverture est toujours espérée pour début septembre, malgré une semaine de retard consécutive à de la paperasserie…

Le 13 juillet dernier, les représentants à l’assemblée de la Polynésie française ont adopté le projet de délibération portant modification du texte du 13 juin 2005 modifié portant composition, organisation et fonctionnement de la quatrième institution de notre pays.

Une semaine plus tôt en commission législative, la vice-présidente Eliane Tevahitua, avait loué cette remise en route après quasiment une année d’errance. Une institution dont la recomposition en cours devrait être synonyme de davantage de parité Hommes-femmes et d’ouverture vers des organismes pas ou peu représentés jusqu’ici comme la cause animale ou les LGBT.

La délibération a été publiée au Journal officiel le 23 juillet dernier, autorisant ainsi le président du Pays à demander officiellement à la « société civile » de désigner ses représentants dans chacun des cinq collèges. Une procédure longue et fastidieuse qui a d’abord nécessité l’envoi d’une cinquantaine de courriers; procédure un peu plus longue que prévu cette fois-ci puisque l’on apprend que désormais les missives doivent être rédigées en français mais également en reo tahiti pour se conformer aux directives du nouveau gouvernement indépendantiste.

Désormais, la balle est dans le camp des organismes et autres associations appelés à siéger pour les quatre prochaines années au CESEC. En effet, il leur appartient de désigner le ou leurs représentants. Le plus rapidement possible! Un exercice qui, dans certains cas, comme par exemple la multiplication des candidats, pourrait s’avérer un peu compliqué…

Une chose est sûre: une fois que les 3/5 des cinquante-et-un sièges du CESEC seront pourvus, le chef de l’exécutif local sera alors en droit de prendre un arrêté pour fixer la date d’ouverture de la séance inaugurale . C’est donc la dernière ligne droite pour l’actuel président, Eugène Sommers, pas mécontent, nous dit-on, de céder son fauteuil au président du nouveau collège du Développement.

Affaire à suivre…

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :