26 novembre 2020

La salade à 405 Fcfp: de pire en pire…

Pour ceux qui ne regardent pas les étiquettes en magasin – ils sont malheureusement très nombreux dans nos îles – sachez que le prix du sachet de laitue et autres variétés, est passé de 370 à 405 Fcfp.

Cette hausse, intervenue il y a quelques jours seulement, n’a fait l’objet d’aucune publicité ni annonce gouvernementale. On se demande bien d’ailleurs en quoi elle se justifie en raison d’un prix déjà très élevé, trois à quatre fois supérieur à ce qui se pratique dans le monde.

Elle se situe dans la droite ligne des tarifs déjà pratiqués dans la culture maraichère avec le kilo de tomates à 720 Fcfp ou encore le kilo de courgettes qui a dépassé 900 Fcfp. Franchement, les conditions météo (trop de pluie, trop de soleil…) ont bon dos !

Aussi, on aura beau crier sur tous les toits que près de la moitié de la population polynésienne est en surcharge pondérale, avec notamment plus de 25% de diabétiques, un tel mouvement inflationniste n’est fait pour améliorer la santé de nos concitoyens.

A ce tarif, en effet, mieux vaut continuer d’acheter un carton de poulet congelé aux hormones, made in USA.

 

 

 49 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :