9 décembre 2022

La « taxe Gafa » de plus en plus juteuse pour l’Etat

Les recettes de la « taxe Gafa » sont toujours aussi bonnes pour la France.
Le gouvernement français s’attend à percevoir 670 millions d’euros en 2023 au titre de cette taxe qui cible en priorité les géants du numérique, selon un document budgétaire consulté mercredi. Faute d’accord à l’OCDE pour réformer la fiscalité mondiale des mastodontes de la tech, la France a mis en place en 2019 une taxe nationale qui vise à capter une partie de la richesse créée par Google, Apple, Facebook ou Amazon (souvent désignés par le sigle Gafa). D’autres pays tels que l’Espagne et le Royaume-Uni ont également créé une taxe similaire.

La taxe française a vocation à disparaître lorsque la réforme de la fiscalité internationale, finalement adoptée en grande pompe fin 2021 sous l’égide de l’OCDE, entrera en vigueur, a affirmé à plusieurs reprises le ministère de l’Economie. Mais cette réforme tarde à se traduire en droit à l’échelle internationale. Alors que Bercy s’attendait en début d’année à toucher 518 millions d’euros en 2022 au titre de cette « taxe sur les services numériques », les recettes devraient finalement atteindre 591 millions à la fin de l’année.

Au vu des bons résultats financiers des entreprises assujetties à cette taxe, les recettes devraient encore progresser pour atteindre 670 millions en 2023. En 2021, elles se sont élevées à 474 millions d’euros. De manière générale, les recettes de l’Etat (fiscales et non fiscales) devraient progresser de 5 milliards d’euros en 2023 pour (…)

source: Yahoo actualités

 307 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :