17 juillet 2024

L’Assemblée de Tony Géros trace sa « feuille de route » 2024

0

L’actuel locataire du perchoir à Tarahoi ne manque pas une occasion du pousser ses pions sur l’échiquier politique pour prendre l’ascendant sur son meilleur rival au sein du clan majoritaire.

Comme il l’avait annoncé dans son discours d’ouverture de la session budgétaire 2023, Antony Géros entend donner un cap à la troisième institution du Pays. Et, surtout, s’y tenir ! Tant pis, si le gouvernement Brotherson ne tient pas la cadence car après tout, au final, c’est le législatif qui aura le dernier mot.

Sous prétexte de faire « preuve de proactivité, de clarté, mais aussi d’innovation », l’assemblée de la Polynésie française affiche donc ses ambitions en terme d’activités pour cette année.

Ainsi, l’APF commence par afficher un calendrier de travail en session comme hors sessions, de janvier à décembre 2024. En attendant, seules deux réunions de la commission permanente sont programmées, les 22 février et 21 mars prochain, d’ici l’ouverture de la session administrative qui aura lieu le 11 avril 2024. Naturellement, ces dates ne sont pas figées dans le temps. Elles dépendront surtout du volume de dossiers prêts à être adoptés.

Gloire aux résistants de la colonisation

Or, en la matière, c’est morne plaine à Tarahoi. L’assemblée est dans l’attente de nouveaux textes transmis par le gouvernement, via le Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec). Heureusement que la Chambre territoriale des comptes (CTC) publie de temps à autre quelques-unes de ses observations qui, rappelons-le, doivent obligatoirement être soumises à l’examen des représentants.

Mais l’assemblée a plus d’un tour dans son sac pour meubler le temps! Raison pour laquelle les présidents de commission législative sont priés d’organiser des réunions d’information (la vie des cétacés etc), des visites sur le terrain…mais également de donner de la consistance à sa mission de contrôle et d’évaluation des politiques publiques chère à Tony Géros. Au menu: un état des lieux du transport scolaire, du logement étudiant, la gestion des déchets en Polynésie ou encore la construction du logement social. Même la commission de contrôle budgétaire et financier (CCBF) apportera son expertise puisqu’il est prévu au 1er trimestre des « propositions pour la révision des conditions d’éligibilité aux dispositifs d’aides financières ».

Enfin, parmi les événements à venir, en 2024, il sera mis l’accent sur « la sensibilisation aux premières résistances à la colonisation aux Marquises ainsi qu’à Raiatea et Huahine à travers un hommage rendu à ses personnages illustres, Iotete, Pakoko et Teraupoo ».

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :