29 septembre 2022

Le cinéma français pleure son « maître »

Sa mort a fait l’effet d’une bombe dans le milieu du cinéma. Jean-Luc Godard est décédé mardi à 91 ans.

« Ce fut comme une apparition dans le cinéma français. Puis il en devint un maître. Jean-Luc Godard, le plus iconoclaste des cinéastes de la Nouvelle Vague, avait inventé un art résolument moderne, intensément libre. Nous perdons un trésor national, un regard de génie » a déploré le président de la République sur Twitter.

Ce fut comme une apparition dans le cinéma français. Puis il en devint un maître. Jean-Luc Godard, le plus iconoclaste des cinéastes de la Nouvelle Vague, avait inventé un art résolument moderne, intensément libre. Nous perdons un trésor national, un regard de génie.

L’ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob a partagé son émotion à l’Agence France-Presse : « Jean-Luc Godard, c’est le Picasso du cinéma. Avec ses intuitions et ses fulgurances. En avance sur son temps, il a joué avec les mots, les images et les couleurs. Il improvisait des films-jalons, obscurs et séduisants. Le cinéma mondial est orphelin. »

Le festival a d’ailleurs tweeté : « Depuis sa première apparition au festival dans Cleo de 5 à 7 en 1962, vingt-et-un films de Jean-Luc Godard ont été projetés à Cannes. Agitateur de la manifestation de Mai 1968 […] Lire la suite

source: Yahoo actualités

 225 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :