28 octobre 2020

Le Cirque du Soleil au bord de la faillite

Le Cirque du Soleil est touché de plein fouet par l’épidémie.

L’entreprise canadienne a dû suspendre quarante-quatre spectacles dans le monde entier, notamment Corteo qui devait se jouer en avril à Lille, Montpellier et Aix-en-Provence. Il a mis à pied de manière “temporaire” 95% de ses employés, soit 4.679 personnes. Surtout, il a arrêté de payer ses dettes, qu’il s’agisse d’indemnités de licenciement ou des intérêts de ses crédits bancaires dus au 31 mars.

Suite à ce défaut de paiement, sa dette a été dégradée par l’agence Standard and Poor’s de CCC- à D, la plus mauvaise note possible. Pour sa part, son homologue Moody’s a dégradée sa note le 18 mars de B3 à Ca, avec des perspectives négatives.

Face à cette situation, le Cirque du soleil a obtenu le 4 mai un financement provisoire de 50 millions de dollars de la part de ses actionnaires, en donnant en garantie ses droits de propriété intellectuelle. Il a aussi mandaté la Banque national du Canada pour trouver un nouvel investisseur. Mais ce sauvetage pourrait passer par une mise en faillite, indiquait l’agence Reuters le 26 mars.

Première option sur la table : de nouveaux capitaux seraient apportés par le trio qui détient actuellement l’entreprise : le fonds américain TPG (55%), le chinois Fosun (25%) et le fonds de pension canadien Caisse de dépôt et placement du Québec (20%). A cette fin, ceux-ci discutent d’un prêt de 355 millions de dollars avec le gouvernement québécois, selon l’agence Bloomberg.

L’autre option est un rachat par un tiers. Le premier à sortir du bois a été le conglomérat québécois des télécoms et des médias Quebecor, qui s’est déclaré prêt à “sauver” son compatriote, et à mettre pour cela sur la table “plusieurs centaines de millions de dollars”. Au passage, Quebecor a vivement critiqué la stratégie qui a mené le Cirque au bord du gouffre.

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 39 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :