9 décembre 2022

Le comité ITR bientôt relancé

C’est l’annonce faite ce mardi matin sur les réseaux sociaux par le sénateur Teva Rohfritsch.

Après avoir sollicité le ministre chargé des outre-mer, Jean-François Carenco (photo), sur « l’opportunité d’une nouvelle convocation du comité consultatif sur l’extinction de l’Indemnité temporaire de retraite (ITR) », le parlementaire polynésien a obtenu gain de cause.

La réunion est programmée le 13 janvier 2023 en présence des administrations centrales concernées, des parlementaires et des représentants des centrales syndicales, peut on lire dans le courrier en date du 3 novembre.

Objectif affichée à Paris: « pérenniser l’initiative engagée  en mars 2022 afin de bâtir, en concertation, un mécanisme équitable à même d’assurer une transition efficace ».

Cet engagement suffira t-il à rassurer les fonctionnaires d’Etat en Polynésie française ? A voir…

Rappelons pour mémoire qu’en 1952, le gouvernement de la République a attribué par décret, aux fonctionnaires d’État de certains territoires ultramarins, un supplément de retraite appelé «Indemnité temporaire de retraite» (ITR) destiné à compenser la cherté de la vie dans les outre-mer. Dans un rapport tiré d’une mission d’audit de modernisation conduite en 2006, il ressort alors que 30 600 retraités civils et militaires installés dans diverses collectivités d’outre-mer bénéficiaient de cette majoration de retraite pour un coût budgétaire de 250 millions d’euros, soit environ 30 milliards de francs pacifique et que « depuis 1989, le nombre d’ITR avait été multiplié par 3,3 pour l’ensemble des territoires concernés », laissant craindre à terme « un alourdissement croissant de la charge budgétaire ». Raison pour laquelle une réforme a été engagée.

 365 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :