Le Domaine de Faaroa riche de ses aménagements touristiques

En déplacement à Raiatea dans le cadre du conseil des ministres qui s’est tenu mercredi à Uturoa, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a visité, jeudi, les aménagements touristiques réalisés ou en cours de réalisation par le service du tourisme sur le domaine de Faaroa, à Taputapuatea.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2017, le Marae de Taputapuatea fait de Raiatea le cœur de la civilisation polynésienne. Au-delà de la reconnaissance de ce patrimoine historique et culturel majeur dans l’ensemble Pacifique, ce classement participe aussi à la notoriété de l’île qui s’ouvre au tourisme depuis quelques années. L’offre d’hébergement se développe parallèlement avec des projets s’inscrivant dans un développement raisonné et durable de l’île.

Le ministère du Tourisme accompagne ce développement par la réalisation d’aménagements touristiques notamment sur le domaine de Faaroa qui dispose d’un patrimoine naturel et culturel important permettant d’organiser des circuits de visites touristiques « terre-mer » avec la remontée de la rivière Faaroa navigable sur plus d’un kilomètre. Principalement agricole, le domaine de Faaroa dispose de points d’intérêt touristique majeurs que le service du  tourisme valorise.

Ainsi, outre deux sentiers de randonnée pédestres composés de la promenade des gabbros et du sentier de la crête des Macaranga, le ministère du Tourisme a aménagé un jardin botanique accessible par la rivière et par voie terrestre. Ces trois aménagements ont été réalisés et achevés l’année dernière. Le belvédère qui surplombe la caldera de l’île, est quant à lui en cours d’aménagement.

Le jardin botanique de Faaroa

Ouvert au public en février 2020, le jardin botanique de Faaroa s’étend sur trois hectares. 135 millions Fcfp auront été nécessaires à la réalisation des travaux qui ont duré treize mois. L’aménagement a consisté en la réalisation d’un vaste espace paysager devenu un lieu de visite et de promenade tant pour la population que pour les visiteurs. L’ensemble a été revégétalisé par la mise en place d’espèces locales, pour certaines endémiques de Raiatea.

Le projet a intégré également la sauvegarde et la valorisation de la grande majorité des arbres existants sur le site. De nouveaux arbres, arbustes, fougères et herbacés remarquables ont été rajoutés pour enrichir le jardin qui dispose aussi de panneaux informatifs. Un débarcadère a également été réalisé par la Direction de l’équipement sur les abords de la rivière Faaroa. Le site dispose d’un parking sur la partie haute du jardin, d’un escalier d’accès au jardin situé en contrebas de la route de ceinture, d’aires de détente, de sentiers et passerelles positionnées dans la forêt de mape. Les aménagements seront complétés par la réalisation de sanitaires publics.

Afin de permettre le développement du tourisme vert sur le domaine de Faaroa, deux sentiers de randonnées ont été valorisés et aménagés: la promenade des gabbros et le sentier de la crête des Macaranga.

Les travaux de la promenade des gabbros ont consisté à supprimer la végétation d’espèces invasives, à dégager le point de vue sur la caldera, à réaliser des marches et les mains-courantes en matériaux naturels, ainsi que des cheminements entre les gabbros. Deux plateformes disposant de bancs surplombent la caldera. De la signalétique informative a également été posée. Le site d’intérêt géologique dispose d’une aire de stationnement.

Le sentier de la crête des Macaranga a bénéficié du même programme d’aménagement qui a mis en évidence la présence de pierres. La Direction de la Culture y a réalisé une étude de prospection qui a confirmé la présence d’un marae. Un travail collaboratif sera mis en place afin d’éviter que les randonneurs ne marchent sur le marae et ne le détériorent. Il est prévu la plantation d’une haie végétale pour délimiter le marae et détourner l’accès au sentier. Une signalétique adéquate sera également posée.

Ces deux sentiers font l’objet d’un suivi environnemental afin d’éviter la dégradation des espèces végétales patrimoniales et des arbres pouvant accueillir la nidification d’oiseaux protégés. L’enveloppe globale consacrée à leur réalisation est de 20 millions Fcfp.

Le belvédère de Faaroa

Actuellement en cours de réalisation, l’opération consiste à mettre en valeur ce point de vue qui domine tout le domaine de Faaroa et à faire de ce site touristique un passage incontournable dans le cadre du produit « tour de l’île ».

L’aménagement s’étend sur une surface d’environ 2 000 m². Il a été réalisé en s’appuyant sur le programme réalisé par des élèves du collège de Faaroa. Il consiste en la réalisation d’une plateforme, couverte d’une pergola, qui surplombe la caldera, et d’un espace de pique-nique. Le site sera végétalisé. Une signalétique d’interprétation proposera aux visiteurs un aperçu de Raiatea et plus particulièrement du domaine de Faaroa. Ces tables d’orientation présenteront les points d’intérêts de l’île avec notamment un descriptif de sa géologie, sa faune, sa flore, son histoire et sa culture.

En complément, un parking pouvant accueillir des véhicules légers, des bus et des deux-roues sera aménagé. Le montant de l’opération s’élève à 30 millions Fcfp. Les travaux qui ont démarré le 20 juillet 2020 en cours seront réceptionnés à la fin du 1er trimestre 2021. La dimension pédagogique de cet aménagement se poursuit également avec la réalisation par le CETAD de Faaroa d’éléments de décoration du site et notamment de la signalétique directionnelle. Le collège a par ailleurs conçu une carte touristique de l’île de Raiatea qui pourra être posée sur des panneaux d’information ou remis aux visiteurs.

L’ensemble de ces aménagements s’inscrivent dans une démarche de valorisation du patrimoine naturel et culturel et permettra à la population de Raiatea, ainsi qu’aux visiteurs, d’apprécier la richesse du domaine de Faaroa.

Source: gouvernement

 600 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

1 thought on “Le Domaine de Faaroa riche de ses aménagements touristiques

  1. Bravo pour cette initiative, nous avons commencé par un rêve il y a qq années, maintenant le budget est presque bouclé avec une marge de manœuvre. Le CODIV nous a permis de lire beaucoup beaucoup afin de bien nous préparer, préparer un circuit de 4 ou 6 îles pour 6 semaines !! Le choix reste encore difficile !! Grand comme l’Europe !! Nous souhaitons

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :