24 juillet 2024

Le haut-commissaire Eric Spitz en visite à Tahaa

0

Mercredi 17 janvier 2024, le haut-commissaire de la République, Eric Spitz, s’est déplacé à Taha’a. Aux côtés de la mairesse, Patricia Amaru, il a pris connaissance des priorités communales et la mesure des enjeux que la commune relève.

Des visites de terrain ont été réalisées afin de constater l’avancement des opérations d’investissements engagés ou à venir pour l’accès de la population : aux services publics administratifs par la création d’une nouvelle mairie à Patio ou encore la rénovation de mairies annexes, cofinancée par l’État par l’intermédiaire de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) ; aux services publics environnementaux par la mise en œuvre du schéma directeur de l’eau potable cofinancée par l’État et le Pays. Les difficultés liées à la maîtrise du foncier pour garantir l’accès à l’eau potable ont également été évoquées ;

Dans le domaine enfin de la transition énergétique, la société publique locale (SPL) « Te uira no te mau motu » bénéficiant du Fonds de l’État, équipera les toitures des écoles de Patio et de la salle omnisports de Vaitoare de systèmes de production photovoltaïques et de stockage pour atteindre, à terme, avec une prochaine opération, 58% de taux de pénétration des énergies renouvelables et réduire la dépendance aux hydrocarbures (d’environ 140 000 litres / an). Le coût du projet (HT) est estimé à 150,5 millions de Fcfp, soutenu par l’État à hauteur de 35% (soit 52,7 millions Fcfp).

La préservation de l’environnement naturel et exceptionnel de l’île a été évoquée en soulignant la nécessité d’améliorer le tri sélectif des déchets par la population et la gestion du dépotoir de la communauté de communes Havai.

Enfin, le haut-commissaire a apprécié les initiatives du secteur privé dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de l’agriculture. Raison pour laquelle il a tenu à aller à la rencontre des acteurs économiques de l’île des filières « canne à sucre » et « rhum » en s’arrêtant dans une distillerie, de la filière « vanille » en visitant des exploitations et en soutenant la démarche initiée de certification en appellation d’origine protégée au niveau européen afin de garantir et sécuriser la méthode de production, de préparation et de commercialisation de l’« or noir ».

Partenaire attentif et engagé aux côtés des collectivités, le haut-commissaire a confirmé le soutien de l’État pour les projets définis en faveur du développement social et économique des territoires et de leurs populations.

source: Etat

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :