3 juillet 2022

Le marché polynésien de retour boulevard Saint-Germain

La quatrième édition du marché polynésien de la Délégation de la Polynésie française a été inaugurée, ce mercredi, à Paris, 28 boulevard Saint-Germain.

Très attendu, après deux ans d’interruption, cet événement, très couru par la communauté polynésienne, mais aussi par de nombreux métropolitains, a connu une belle fréquentation dès le premier jour. Il est non seulement un moment fort d’échanges pour la communauté polynésienne présente dans l’hexagone, mais aussi une belle occasion de rencontres et de découvertes. Il fermera ses portes ce dimanche 22 mai.

La ministre de l’Education, Christelle Lehartel, en mission dans l’hexagone, s’est rendue sur place. Elle a pu rencontrer les vingt-cinq exposants présents : artisans et entreprises tant dans le domaine de la confection textile, de la production de jus de fruit et de rhum, que dans la vente de produits cosmétiques, de bijoux et de coquillages. Les ventes à emporter sur réservation sont aussi organisées et rencontrent un franc succès.

Le monoï de Pacifique sud ou de Tiki Tahiti, les perles d’Oz Tahiti, Tahiana Perle ou encore Terre d’Iris, les bougies parfumées de Maohi Candle, les cosmétiques naturels de VD Tahiti, pour ne citer que ces produits, côtoient les productions de Tamure Rhum, ainsi que de nombreuses créations d’artisans.

Parmi ces créateurs, nous pouvons citer les associations Te Ramepa Ora et A Tauturu Ia Na, qui œuvrent tant pour les malades polynésiens à Paris et en Province. Caroline Tang a tenu à les associer pour qu’ils trouvent de nouveaux moyens de réaliser leurs projets futurs.

« En organisant un tel événement, mon objectif est de séduire les Français de métropole pour qu’ils aient envie de venir visiter notre Fenua. Je n’oublie pas que la promotion fait partie des missions de la Délégation de la Polynésie française à Paris. Et ce marché polynésien est un excellent moyen d’atteindre nos objectifs » a indiqué la Déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang.

Soutien de la Délégation aux associations

Même démarche de soutien vis-à-vis de l’association des Etudiants de Polynésie française (AEPF), qui s’est vu confier la responsabilité de gérer le stand « livres » qui accueille trois éditeurs dont Vendémiaire et l’Harmattan. Ces maisons d’édition, qui ont pignon sur rue, ont accepté de verser la part « libraire » aux étudiants, soit environ 30% de prix de vente de chaque ouvrage. Samedi, deux dédicaces sont prévues : celle de l’universitaire Alexandre Juster pour trois de ses récents ouvrages dont « L’histoire de Tahiti en 101 dates », et celle de Christian Jamet qui présentera son livre sur Gauguin paru aux éditions Cohen&Cohen.

La journée a été marquée par les performances artistiques d’Aloha Tahiti Show, emmené par l’excellent Teriitehau Taputu.

 

 458 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :