Diversité artisanale pour décorer sa maison

Le ministre de la Culture, de l’Environnement, en charge de l’Artisanat, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a ouvert mercredi matin le tout premier Salon des arts de la maison.

Cet évènement qui se déroule à l’hôtel Hilton Tahiti (Faa’a) repose sur un nouveau concept : un salon tout spécialement dédié à l’univers de la maison mais avec des créations à 100% issues de l’artisanat traditionnel.

Même si le ministre reconnait toute la richesse des savoir-faire traditionnels ainsi que la multiplicité des créations réalisées par les artisans, il tenait surtout, à travers ce salon, à valoriser les ressources infinies de ce secteur en mettant les artisans au défi de présenter des créations nouvelles. Un pari pleinement réussi aujourd’hui grâce à la présence des trente artisans qui n’ont pas manqué de ressources pour mettre en valeur la diversité et le dynamisme de la création artisanale.

La sélection qui a été faite prend en compte la diversité des matières, des visions, et permet de proposer un panorama de la création artisanale dédiée à l‘univers de la maison, que ce soit au travers du linge de maison, des objets issus du travail de la sculpture et de la gravure, de la vannerie ou du coquillage, mais aussi de la décoration de la table et de la maison dans son ensemble.

Certains artisans ont relevé le défi de répondre aux problématiques environnementales, sociétales et actuelles, en proposant des alternatives (contenant et couverts) en noix de coco, en marumaru ou encore en bois d’acajou pour contrer l’utilisation de la vaisselle en plastique. Des créations appréciées par le ministre pour qui, ces jeunes entrepreneurs ont une vraie carte à jouer dans l’économie du Pays.

L’artisanat, un secteur prometteur soutenu par le Pays

Heremoana Maamaatuaiahutapu a tenu également à rappeler que « les dispositifs d’aide au secteur qui ont déjà été évoqués à de nombreuses reprises sont en cours de publication au JOPF et font suite à la parution des textes sur le statut de l’artisan traditionnel. »

Ce sont des pierres essentielles pour construire ce secteur, pour mieux soutenir ces acteurs et mieux les accompagner également. A terme, il s’agira aussi de protéger et valoriser toutes ces créations, grâce notamment à un label qui est en cours de développement.

L’artisanat demeure un secteur économique plein de promesses pour le Fenua. C’est un travail collectif basé sur la confiance entre les artisans traditionnels et le Pays dans le but de dynamiser, renforcer et protéger le secteur.

« C’est un message de confiance que je veux donner ici, qui nous permettra d’instaurer une dynamique efficace et porteuse, en lien avec les artisans traditionnels » a conclu le ministre de la Culture en charge de l’Artisanat, Heremoana Maamaatuaiahutapu.

source: Gouvernement

 281 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :